Fermer

Vivre plus sainement?

Grippe estivale – ne laissez aucune chance aux virus

On peut aussi prendre froid lorsqu’il fait très chaud en été. Quels sont les pièges typiques et comment prévenir au mieux?

Comment ne laisser aucune chance à la grippe
  • En raison de l’air sec, les personnes en bonne santé qui séjournent dans des pièces climatisées doivent boire entre deux et trois litres d’eau par jour.
  • Les ventilateurs ne doivent fonctionner que pendant de courts laps de temps et être suffisamment éloignés.
  • Ce qu’il ne faut pas faire en voiture: conduire la fenêtre ouverte alors que l’on sue ou allumer la climatisation à fond et laisser l’air nous souffler en plein visage.
  • Remplacer le plus rapidement possible les vêtements imprégnés de sueur ou mouillés; toujours emporter des vêtements de rechange lors des séances de sport.
  • Renforcer ses défenses immunitaires en prenant des douches écossaises, en réalisant des affusions Kneipp ou des saunas.
  • Un bon programme de prévention comprend également une alimentation équilibrée, riche en vitamines et minéraux, ainsi qu’une activité physique régulière au grand air.

Qui pense à un refroidissement alors qu’il fait 30 degrés à l’ombre? Après tout, cela a un rapport avec le froid! Pourtant, 20 pour cent des cas ne surviennent pas en automne ou en hiver, mais pendant la saison chaude.

La grippe estivale est également une infection par des virus, qui sont transmis par des gouttelettes lorsque des individus éternuent, toussent ou parlent. Étant donné qu’il y a risque de contagion en cas de contact avec des personnes ayant pris froid, les même règles d’hygiène qu’en hiver s’appliquent. C’est-à-dire se laver les mains le plus souvent possible.

Lorsque les températures sont élevées, les chances de propagation de ces agents pathogènes sont certes inférieures, mais quand climatisations, courants d’air, humidité ou boissons glacées diminuent la température des muqueuses, celles-ci sont moins bien irriguées, ce qui peut affaiblir les défenses immunitaires non spécifiques. Les microbes pénètrent alors plus facilement dans les cellules des muqueuses.

Frissons et pieds froids sont par ailleurs le premier symptôme indiquant qu’une infection a déjà eu lieu.

Éviter les déclencheurs

Un refroidissement trop important du corps contribue à une infection grippale durant l’été. Porter des vêtements trop légers, rouler en voiture la fenêtre ouverte, s’exposer aux courants d’air, laisser les ventilateurs tourner constamment, garder trop longtemps sur soi nos maillots de bain mouillés ou être exposé en permanence à la climatisation facilite la tâche aux agents pathogènes.

De plus, l’air climatisé dessèche les muqueuses et les rend ainsi plus sujettes aux infections. Les bains de soleil prolongés peuvent également nuire fortement au système immunitaire. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En savoir plus sur la grippe

Tout sur le sujet

La grippe est là – que faire?

Gorge qui gratte, nez qui picote, frissons, maux de tête et douleurs articulaires: les symptômes d’une grippe estivale sont les mêmes que ceux d’un refroidissement contracté en hiver. Pour permettre au système immunitaire de lutter contre les virus, le repos est surtout indiqué. L’important est de rester au lit, de se ménager et de ne pratiquer aucun sport.

Si aucune maladie cardiaque ou rénale grave ne s’y oppose, boire deux à trois litres d’eau ou de tisane. Cela humidifie les muqueuses et rééquilibre les pertes de liquides.

Si la durée de la grippe dépasse trois à quatre jours, que la fièvre continue d’augmenter ou qu’il existe des pathologies préexistantes, il est conseillé de consulter son médecin de famille, surtout si d’autres troubles comme la diarrhée viennent s’ajouter.

de Barbara Kandler-Schmitt,

publié le 15.08.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bon d’achat pour un cours

S'abonner
geschenk-icon.jpg