Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Les 10 principales idées fausses concernant la grippe

Quels remèdes y a-t-il? La grippe «muette» existe-t-elle? Peut-on attraper le virus de la grippe sous les tropiques? Dix réponses aux questions les plus fréquemment posées.

1. Celui qui contracte le virus de la grippe tombe malade.

En temps normal, on estime qu’environ 20% des personnes (non vaccinées) sont contaminées en hiver par le virus de la grippe. Mais un quart d’entre elles seulement tombent malade. Les autres ne sentent rien ou presque rien de l’infection – mais elles propagent les virus. Des épidémies graves peuvent toucher un nombre beaucoup plus élevé de personnes.

2. Il faut renforcer son système immunitaire pour rester en bonne santé.

Le système immunitaire n’a pas besoin d’être renforcé; il est suffisamment fort chez les personnes en bonne santé. Mais l’on devrait éliminer les facteurs qui l’affaiblissent comme le manque de sommeil, le stress, les carences ou l’abus d’alcool.

3. Le plus gros risque de contamination se situe dans les lieux publics.

L’air sec et les espaces réduits très fréquentés favorisent la propagation des virus. Mais le risque d’être contaminé par des personnes proches est plus élevé que dans le tramway. Les écoles, en particulier, sont des lieux de contamination.

4. Se laver les mains fréquemment prévient l’infection.

L’hygiène des mains est importante, mais il faut savoir que les personnes contaminées par la grippe sont déjà contagieuses un à deux jours avant l’apparition des symptômes. Donc si une famille ne commence à se laver régulièrement les mains qu’une fois que l’un de ses membres est malade, cette mesure d’hygiène arrive souvent trop tard. Il est également important de se laver correctement les mains, c’est-à-dire toujours avec du savon, si possible liquide. Ce faisant, on devrait nettoyer toute la main, ongles inclus. 

5. Les antibiotiques aident contre la grippe.

Les antibiotiques n’ont aucun effet contre les virus. Ils sont seulement efficaces contre les bactéries. Pour cette raison, ils ne sont judicieux que si la grippe s’accompagne d’une infection bactérienne. Les virus de la grippe facilitent la pénétration bactérienne dans le corps, de sorte que le risque d’infection bactérienne augmente trois jours après le début des symptômes de la maladie. Ce risque peut encore rester élevé plusieurs semaines plus tard. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

6. Les médicaments fébrifuges accélèrent la guérison.

Seuls les virostatiques peuvent réduire la durée de la grippe s’ils sont pris suffisamment tôt. Tous les autres remèdes atténuent au mieux les symptômes.

7. Le bouillon de poule aide.

Il est possible que certaines substances contenues dans la soupe aient un effet anti-inflammatoire. Leur effet n’est pas scientifiquement prouvé, mais il n’y a rien non plus à y redire. La soupe a au moins du bon: le malade absorbe du liquide. Un apport suffisant en liquide se traduit par le fait que le malade doit uriner toutes les trois à cinq heures et que son urine est claire.

8. Une fois que la grippe est surmontée, il n’y a pas de risque de contaminer d’autres personnes.

La plupart des malades de la grippe restent contagieux pendant trois à cinq jours. Mais les enfants, en particulier, peuvent transmettre les virus sur une période allant jusqu’à dix jours, dans les cas extrêmes même pendant trois semaines.

9. La vaccination protège contre la grippe.

En moyenne, le vaccin contre la grippe protège 1 adulte vacciné en bonne santé sur 70 et 1 sénior sur 30 contre ce virus. L’Office fédéral de la santé publique recommande la vaccination à toutes les personnes présentant un risque accru de complication ainsi qu’à leurs proches. En font partie les plus de 65 ans, les femmes enceintes ou les personnes atteintes de maladies chroniques. La vaccination réduit aussi le risque de propager – sans le remarquer – les virus de la grippe. C’est pourquoi l’OFSP conseille également aux personnes qui s’occupent d’enfants ou de personnes âgées de se faire vacciner.

10. La grippe n’existe pas dans les pays méridionaux.

Alors que, sous nos latitudes, la grippe se propage surtout en hiver, on observe sous les tropiques des cas sporadiques répartis sur toute l’année. Les virus de la grippe circulent dans le monde entier.

de Dr med. Martina Frei,

publié le 08.11.2017, ajusté le 11.11.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un an de courses pour Fr. 3’000

S'abonner
geschenk-icon.jpg