Fermer

Vivre plus sainement?

Qu’est-ce qui pousse donc là?

Les verrues sont généralement inoffensives. Cependant, un traitement est souvent judicieux. Ce qu’il convient de faire.

Presque tous les types de verrues ont pour origine une infection par des virus du papillome humain (VPH), ou papillomavirus humains. Les verrues sont des excroissances bénignes de la peau qui peuvent prendre différentes formes et apparaissent de préférence dans certaines régions du corps. Voici les différents types de verrues:

Verrues communes (ou vulgaires)

C’est le type de verrue le plus fréquent. Leur grosseur va de la tête d’épingle au petit pois, leur surface est rugueuse. Comme presque toutes les verrues ont pour origine des virus du papillome humain (VPH), il convient en général de ne surtout pas les gratter car sinon les agents pathogènes se propagent. Chaussettes, bas et serviettes de toilette devraient dans la mesure du possible être lavés à 60 degrés.

Verrues plantaires

Sur la plante des pieds, les verrues poussent en profondeur. En raison des sollicitations constantes exercées par le poids du corps, la kératinisation pénètre dans les tissus et forme une sorte d’épine qui peut causer des douleurs à chaque pas. Sur la peau, les verrues plantaires sont plates, éventuellement légèrement en relief, et présentent typiquement de minuscules points sombres à leur surface.

Verrues en forme de pinceau

Une sous-espèce des verrues communes. Elles doivent leur nom à leur croissance caractéristique.

Verrues plates

Dans la plupart des cas, les verrues plates (ou verrues planes) se manifestent chez les enfants et les adolescents.

Verrues séniles (ou séborrhéiques)

Elles apparaissent fréquemment sur les mains ou la tête à partir de 50 ans. Les médecins parlent aussi de kératose séborrhéique. En fait, elles ne sont pas considérées comme de véritables verrues car elles ne sont pas provoquées par des virus. Cependant, il existe maintenant des indices selon lesquels les virus du papillome humain (VPH) joueraient également un rôle dans leur apparition.

Verrues génitales

Les verrues génitales (condylomes) sont une maladie vénérienne causée par les VPH. Ces minuscules excroissances en forme de chou fleur se répandent souvent dans la région génitale ou anale et provoquent des démangeaisons. Elles ne sont dangereuses que si elles sont causées par des types de VPH cancérigènes.

Acné varioliforme

Ce type d'acné n’est pas causé par des VPH mais par un virus appelé molluscum contagiosum. Les lésions ont la taille d’une tête d’épingle et présentent une bosse caractéristique en leur milieu. La masse molle et malodorante qu’elles renferment est extrêmement contagieuse. L’acné varioliforme devrait être traitée par un dermatologue. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Ce produit n'est pas disponible actuellement

Ce produit n'est pas disponible actuellement

Comment se débarrasser des verrues

Vous pouvez traiter vous-même les verrues isolées avec des préparations spécifiques vendues en pharmacie. Les produits proposés dissolvent la kératinisation de la verrue et tuent aussi les virus. Ces préparations contiennent, par exemple, de l’acide salicylique, de l’acide lactique ou de l’acide formique et doivent être régulièrement appliquées sur la verrue pendant une période plus ou moins longue. La patience est ici nécessaire. Les crayons cryogéniques conviennent bien aussi: avec eux, une seule application suffit parfois.

En principe, éruptions importantes de verrues, acné varioliforme et verrues génitales devraient toujours être traitées par un médecin, de même que les verrues chez les petits enfants. Cela vaut aussi pour les personnes affaiblies par l’âge, par exemple par un diabète ou une thérapie ayant provoqué une immunodéficience.

Comment vous protéger contre les verrues

Les agents pathogènes des verrues sont extrêmement contagieux. Les virus pénètrent plus facilement dans une peau sèche ou fortement ramollie. Dans les piscines, il convient donc de porter des sandales de bain et de bien se sécher les pieds ensuite. Il existe différents remèdes contre la transpiration des pieds ou la peau sèche. Du reste, la vaccination des filles contre les VPH, qui réduit le risque de cancer du col de l’utérus, a aussi comme effet secondaire de diminuer la formation de verrues.

de Christian Krumm,

publié le 17.10.2018

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: