Fermer

Vivre plus sainement?

Déclarer la guerre aux varices

Pour beaucoup, les varices sont non seulement inesthétiques, mais peuvent aussi provoquer des problèmes de santé. La prévention est donc importante.

vassiliki-bekou.jpg
Dr méd. Vassiliki Bekou

Dr méd. Vassiliki Bekou est médecin spécialiste en dermatologie et vénéréologie au centre de santé Santémed de Kreuzlingen TG.

Les varices sont la maladie veineuse la plus fréquente au niveau des jambes. Selon les estimations, un adulte sur trois est concerné au cours de sa vie. Dans la plupart des cas, les varices sont héréditaires. Dans env. 5% des cas, elles résultent d’autres maladies veineuses, par exemple une thrombose veineuse profonde.

Pas assez de mouvement en position assise

Conseils
  • Buvez beaucoup d’eau (au moins trois litres par jour).
  • Evitez de rester assis(e) ou debout de façon prolongée.
  • Bougez vos jambes même lorsque vous êtes en position assise ou debout.
  • Portez des chaussures plates.
  • Evitez le surpoids, la nicotine et l’alcool.
  • Veillez à une alimentation bien équilibrée, riche en fibres et en fruits.
  • L’hydrothérapie est conseillée.
  • Profitez modérément du sauna et des bains de soleil.
  • Faites régulièrement du sport d’endurance, mais pas de musculation massive.

Normalement, le sang est transporté depuis les pieds vers le cœur contre les forces de la pesanteur. Si, en raison d’une prédisposition génétique, les parois veineuses sont fragilisées, que les tissus environnants n’établissent guère de pression et qu’il n’y a pas assez de mouvement au niveau des jambes, par exemple en raison d’activités pratiquées debout ou assise, le sang stagne dans les jambes. Les veines sont dilatées de sorte que les valvules ne peuvent plus se fermer.

A mesure que la maladie progresse, la mauvaise circulation du sang et la pression veineuse accrue causent de graves lésions dans les jambes, en particulier dans les mollets. Œdèmes (gonflement des jambes), sensation de lourdeur dans les jambes, démangeaisons ou crampes nocturnes en sont la conséquence. L’insuffisance veineuse peut aussi être à l’origine de taches brunâtres, d’eczéma (dermatose prurigineuse), d’une inflammation des veines superficielles ou profondes (thrombose superficielle ou profonde), d’une embolie pulmonaire, voire d’un ulcère de la jambe. 

De nombreuses possibilités de traitement

Prévenir la thrombose

Les voyages en avion et en voiture de longue durée (plus de 4 heures) et les longues périodes d’alitement (plus de 24 heures, surtout en cas d’infection simultanée comme une grippe) sont des situations à risque pour les thromboses. Dans de tels cas, le médecin devrait administrer une héparine de bas poids moléculaire (NMH) en guise d’anticoagulant.

La référence absolue dans le diagnostic est l’échographie, qui permet de constater où se situent les points supérieur et inférieur de la stagnation et comment se présentent les tissus (anatomie et morphologie). Les troubles légers peuvent être traités au moyen de bas de contention de la classe II. Cette mesure est toutefois purement symptomatique, puisqu’elle n’élimine pas les varices. Le «stripping», ou éveinage, est une thérapie chirurgicale souvent utilisée qui consiste à enlever les veines de gros calibre, appelées veines saphènes, avec une ablation de toutes les petites veines variqueuses jusque dans la région de l’aine (crossectomie).

Il existe aujourd’hui d’autres procédures: avec le laser endoveineux, la radiofréquence et la sclérothérapie, le revêtement intérieur des veines concernées (l’endothélium) est détruit par action thermique ou chimique, de sorte que le sang ne peut plus passer. Le port de bas de contention est conseillé après l’intervention.

Publié le 13.11.2017,

de Dr méd. Vassiliki Bekou


Cela pourrait également vous intéresser: