Fermer

Vivre plus sainement?

Tousser jusqu’à vomir

Quand une toux dure plus de deux semaines, on devrait s’en inquiéter: il peut s’agir d’une coqueluche. Pour les adultes, elle est «seulement» pénible. Mais pour les nouveau-nés, elle peut être fatale.

Ce que le médecin chinois Chao Yuanfang décrivait, au VIIe siècle, comme la «toux des 100 jours» était probablement ce que nous appelons aujourd’hui la coqueluche, une affection respiratoire d’origine bactérienne. Il s’agit d’une maladie hautement contagieuse qui se manifeste par une toux convulsive éprouvante pouvant aller jusqu’aux vomissements, jour et nuit. Mais les quintes de toux n’apparaissent que dans la deuxième semaine de la maladie, quand celle-ci passe au second stade.

Une toux qui dure trois mois

Dans la phase initiale, qui dure une à deux semaines, des signes non spécifiques d’infection sont observés tels un rhume, une sensation de mal-être, des yeux rouges et larmoyants. La maladie va durer au total trois mois.

Souvent méconnue dans la phase initiale

La coqueluche est déclenchée par la bactérie «Bordetella pertussis». Durant la première phase non spécifique, des antibiotiques peuvent atténuer et raccourcir l’évolution de la maladie – mais dans cette phase, la coqueluche n’est généralement pas encore diagnostiquée. Une fois que les quintes de toux typiques ont commencé, ni les antibiotiques ni les médicaments contre la toux ne font beaucoup d’effet. L’antibiotique aide malgré tout, car à compter du sixième jour de thérapie, le patient n’est plus contagieux. Cela est important quand la personne concernée est en contact avec des bébés. Car pour eux, la coqueluche peut être fatale.

Pas d’immunité permanente après une infection

Celui qui a eu la coqueluche ou est vacciné contre cette infection est immunisé pour environ dix ans – mais une nouvelle infection peut ensuite survenir. La maladie sera alors moins marquée – mais la toux sera au rendez-vous.

de Dr med. Martina Frei,

publié le 01.12.2017


Cela pourrait également vous intéresser: