Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Quand le cœur se dérègle

Les arythmies cardiaques sont fréquentes, mais souvent les personnes concernées ne remarquent rien. Des palpitations soudaines, une baisse de performance ou de la fatigue peuvent en être les signes.

Qu’est-ce qu’une arythmie cardiaque?

On parle d’arythmie cardiaque quand le rythme cardiaque se dérègle. Normalement, le cœur bat à un rythme régulier et adapté aux sollicitations internes et externes – lentement au repos et plus rapidement pendant l’effort ou l’excitation. Mais en cas d’arythmie cardiaque, les battements du cœur deviennent irréguliers, ils sont trop lents, trop rapides ou le prochain battement de cœur survient trop tôt.

Comment une arythmie cardiaque se manifeste-t-elle?

L’arythmie cardiaque peut être permanente ou intermittente. Parfois, la personne la remarque car son pouls est irrégulier ou qu’elle ressent soudain des palpitations. Toutefois, beaucoup de gens ne ressentent rien. Certains ne remarquent l’arythmie que dans certaines situations, par exemple pendant une activité physique. Si elle n’est pas traitée, l’arythmie cardiaque peut entraîner différents symptômes, notamment une baisse des performances physiques, de la fatigue, un essoufflement, des vertiges ou même une perte de connaissance. Les conséquences les plus redoutées sont des accidents vasculaires cérébraux ou des morts subites.

Quelles peuvent être les causes d’une arythmie cardiaque?

Des troubles du système de conduction électrique du cœur, lequel contrôle les mouvements du muscle cardiaque, des malformations congénitales, des lésions des artères coronaires, une hypertension artérielle non traitée, certains médicaments, ou autres circonstances, peuvent endommager le cœur et lui faire perdre son rythme habituel.

(Voir suite ci-dessous...)

L’arythmie cardiaque est-elle dangereuse?

Cela dépend du type d’arythmie. Certains sont très dangereux et peuvent entraîner la mort en quelques minutes, d’autres n’empêchent pas les personnes de vivre ou ne se produisent que dans certaines situations.

L’arythmie cardiaque est-elle le signe précurseur d’un infarctus?

Les infarctus ne sont généralement pas précédés d’une arythmie cardiaque. En revanche, après un infarctus, les gens souffrent souvent d’une arythmie cardiaque. La cause la plus fréquente d’un infarctus est une artère coronaire bouchée qui entrave l’apport de sang. Si cet état persiste, une partie du muscle cardiaque se nécrose. Cela peut alors déclencher une arythmie cardiaque.

Le stress peut-il être provoquer une arythmie cardiaque?

Oui, en cas de prédisposition, le stress, une tension émotionnelle ou même une frayeur soudaine peuvent déclencher une arythmie cardiaque.

Quel est le type d’arythmie cardiaque le plus courant?

La fibrillation auriculaire. Le muscle cardiaque ne se contracte plus de manière coordonnée au niveau des oreillettes, mais celles-ci continuent de pomper le sang de manière inefficace et non coordonnée. En conséquence, la capacité de pompage du cœur diminue et le sang ne circule plus correctement. Des caillots de sang peuvent se former, lesquels sont ensuite acheminés dans le cerveau avec le flux sanguin et obstruent alors un vaisseau. Cela entraîne un accident vasculaire cérébral. Pour éviter cela, les patients concernés se voient prescrire un médicament anticoagulant.

Est-ce que tout le monde connaît un jour ou l’autre une «panne de cœur» ou une crise de tachycardie?

Oui, il arrive aussi aux personnes en bonne santé que leur cœur fasse un battement supplémentaire de temps en temps. Mais ensuite, il revient immédiatement à son rythme normal.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le dossier

Quand faut-il consulter un médecin?

Il est important de consulter un médecin dès que l’on constate que le pouls ou le rythme cardiaque est irrégulier ou si des symptômes surviennent, tels que ceux décrits ci-dessus. En cas de lésions vasculaires au niveau du cœur, ou autres maladies cardiaques, il est recommandé de faire examiner son cœur régulièrement.

Comment le médecin peut-il détecter une arythmie cardiaque?

L’ECG est un outil de diagnostic essentiel. Il mesure les courants électriques du cœur. En cas de suspicion d’arythmie cardiaque intermittente, certains dispositifs portables mesurent ces courants sur plusieurs jours et sont très utiles. Si la cause d’un accident vasculaire cérébral ou d’une perte de conscience n’est pas claire, il est aussi possible d’implanter sous la peau un dispositif qui surveille en permanence le rythme cardiaque pendant trois ans. Ensuite, l’appareil peut être retiré.

Comment l’arythmie cardiaque est-elle traitée?

Selon le type d’arythmie, des médicaments, un stimulateur cardiaque ou un défibrillateur peuvent rétablir le rythme cardiaque. En cas de fibrillation auriculaire, par exemple, il peut être utile de lutter contre le  surpoids, de se maintenir en bonne forme physique et d’éviter l’alcool. L’ablation par cathéter permet de traiter le système de conduction électrique qui envoie les mauvais signaux. Cela se fait à l’aide d’un cathéter inséré à partir de l’aine et acheminé jusqu’aux ventricules.

Les trackers de fitness, applications ou montres intelligentes sont-ils utiles pour le cœur?

Certains exemples nous montrent que des montres intelligentes spécifiques ou autres outils numériques mobiles peuvent détecter une fibrillation auriculaire ou une angine de poitrine. Ces appareils enregistrent un bref ECG en mesurant le pouls et la fréquence cardiaque . Ils ne remplacent pas le médecin mais peuvent fournir de précieuses informations. Les trackers de fitness sont utiles car ils incitent à faire davantage d’exercice –  ce qui est bon pour le cœur. Ils mesurent la fréquence cardiaque pendant une séance d’entraînement.

de Dr med. V. Nam Tran,

publié le 18.03.2021


Cela pourrait également vous intéresser:

Migros s'engage avec Pink Ribbon contre le cancer du sein

En savoir plus
pink-ribbon.jpg0