Fermer

Vivre plus sainement?

Que faire en cas de conjonctivite?

L’œil est rouge, pleure et démange. Les paupières sont collées. Que faire? Soigner soi-même et attendre? iMpuls explique ce qu’il vaut mieux faire en cas de conjonctivite.

Bordures rougies, paupières enflées et toujours cette impression: il y a quand même quelque chose qui ne va pas dans l’œil! Presque tout le monde doit avoir déjà un jour ou l’autre fait la désagréable expérience d’une conjonctivite. C’est, de loin, la maladie des yeux la plus fréquente.

Le problème est que si cette inflammation n’est pas traitée correctement, elle ne se limite parfois pas à des démangeaisons dans les yeux. Les professionnels recommandent donc de toujours faire rechercher les causes des symptômes par un médecin spécialiste.

Si les yeux sont purulents et encombrés de mucosités, c’est qu’ils ont été victimes de bactéries. Cette forme de conjonctivite touche d’ordinaire même les enfants. Les bactéries sont parmi les causes les plus fréquentes de conjonctivite. Cependant, des champignons et des virus peuvent également infecter les yeux. C’est justement cela qui nécessite une identification précise des agents pathogènes.

En effet, le remède classique combinant cortisone et antibiotiques n’agit pas contre les virus. Prescrit à tort, un tel médicament ne serait pas seulement inefficace, mais également nuisible, car des virus agressifs peuvent causer des liquéfactions et des cicatrices sur la cornée, gênant considérablement la vision.

Des virus extrêmement contagieux

Et il n’y a pas que cela: les adénovirus, qui touchent le plus souvent d’abord un œil, puis l’autre, sont extrêmement contagieux pendant des semaines, voire des mois. Les cas se multiplient dans une même région. Sont alors particulièrement menacées les collectivités comme les jardins d’enfants. Les patients devraient donc faire très attention à l’hygiène, par exemple en ne partageant leur serviette de toilette avec personne. Avec le bon diagnostic, ce type de conjonctivite se traite bien.

Outre des virus agressifs, le déclencheur peut aussi être, par exemple, une inflammation ou une lésion de la cornée ou du muscle oculaire. Si elle est traitée trop tardivement, des dégâts durables peuvent en résulter.

Il vaut mieux consulter un médecin, surtout si d’autres symptômes apparaissent en plus des signes typiques d’une conjonctivite. Il faut immédiatement prendre rendez-vous si la vue se dégrade nettement, si les yeux sont aussi douloureux en profondeur, si la pupille se modifie d’un seul côté ou si la conjonctive n’est rouge qu’en un seul point. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En savoir plus sur les problèmes oculaires courants

Au bout de trois jours: consulter un médecin

Sinon, les personnes concernées peuvent attendre jusqu’à trois jours. En effet, allergies, corps étrangers, poussière, fumée ou courants d’air irritent aussi parfois la conjonctive jusqu’à provoquer une inflammation. Dans ces cas, des pommades ophtalmiques ou des gouttes pour les yeux, vendues sans ordonnance, suffisent éventuellement pour apaiser des symptômes tels que les démangeaisons.

Une autre cause de douleurs peut être un œil sec, à cause d’une insuffisance de liquide lacrymal ou de sa mauvaise composition. Dans ce cas, des larmes artificielles peuvent contribuer à garder l’organe de la vision suffisamment humide.

Les gouttes vasoconstrictrices qui atténuent les rougissements sont à déconseiller. En cas d’utilisation prolongée de ces agents blanchissants vendus sans ordonnance, une plus forte irrigation sanguine de la conjonctive peut survenir après disparition des symptômes, qui incite à son tour à utiliser ces gouttes plus fréquemment.

de Konstanze Fassbinder,

publié le 14.03.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

Points Cumulus x 20 sur tout l’assortiment aha!

VERS L’ASSORTIMENT
20x-f.jpg