Fermer

Vivre plus sainement?

Œil sec: pas toujours un manque de liquide

Les yeux ne manquent pas toujours de liquide lorsqu’ils donnent l’impression d’être secs. Le film lacrymal est en effet complexe.

L’intérieur des paupières donne l’impression d’être en papier émeri, les globes oculaires sont irrités, une seule envie, celle de fermer les yeux – tels sont les syndromes de l’œil sec. Il s’agit de l’une des affections oculaires les plus fréquentes en Suisse. Elle provient d’une mauvaise composition du film lacrymal. Les troubles sont alors de deux natures: dans l’un, il s’agit d’un manque de liquide lacrymal; dans l’autre, c’est la couche lipidique qui fait défaut.

Humecter en abondance

Le film lacrymal est complexe. Directement à la surface de l’œil, on trouve un film très mince sur lequel se répand une couche aqueuse issue des glandes lacrymales. Au-dessus flotte un fin film gras: la couche lipidique. Elle est alimentée par des glandes situées au bord de la paupière. Lorsque nous clignons des yeux, nous en répartissons un peu sur l’œil.

Si cette couche lipidique est trop mince ou inexistante, le film situé sur l’œil devient instable, et la part aqueuse ne peut se maintenir. Cela conduit parfois à une situation paradoxale: l’œil est irrité, ce qui amène les glandes lacrymales à produire davantage de liquide et donne l’impression d’avoir les yeux humides. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Comment le prévenir
  • Cligner souvent des yeux: lorsque nous fixons un écran, nos battements de cils sont moins fréquents et nos yeux sont  plus rarement humidifiés.
  • Regarder au loin: un coup d’œil par la fenêtre est bénéfique pour les yeux.
  • Aller au grand air: au bureau, l’air est souvent trop sec. Une promenade fait du bien aux yeux.
  • Boire de l’eau: en se désaltérant suffisamment, on favorise la formation de larmes.

Trop peu battre des cils assèche les yeux

Du fait de glandes obstruées ou d’un manque de clignement des yeux, il est possible que les lipides ne baignent pas de façon optimale sur le film lacrymal. Le travail sur ordinateur favorise l’œil sec, car nous clignons souvent trop peu des yeux. L’air asséché par le chauffage, les climatisations ou la poussière affectent également les yeux. En anglais, on désigne ainsi ce phénomène par le terme de «office eye syndrom» – ou œil du bureau. Des maladies peuvent aussi compromettre le fonctionnement des glandes lacrymales.

Diminution du stress et larmes artificielles

En présence de troubles légers, on peut se tourner vers les larmes artificielles. Celles-ci devraient être utilisées plusieurs fois par jour, de préférence dès le matin – où les yeux sont alors particulièrement secs. Ces gouttes ne devraient pas contenir de conservateurs car ceux-ci sont susceptibles de nuire au film lacrymal en cas d’utilisation quotidienne.

Beaucoup de patients doivent utiliser ces larmes artificielles sur la durée. Parfois, le syndrome de l’œil sec se calme quelque peu, notamment après une phase professionnelle stressante ou bien lors des vacances, loin de l’air desséché du bureau et des ordinateurs.

de Julia Rudorf,

publié le 04.12.2017

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: