Fermer

Vivre plus sainement?

Que faire en cas de brûlures d’estomac?

Qu’est-ce qui peut nous aider lorsque l’on ressent des brûlures dans l’œsophage? Quand faut-il consulter un médecin?

Egalement appelées «heart burn» en anglais, les brûlures d’estomac entraînent une sensation de brûlure derrière le sternum, qui peut remonter jusque dans la bouche en suivant l’œsophage. La douleur est due à un reflux du contenu de l’estomac généralement acide à travers le sphincter sur le trajet situé entre l’œsophage et l’estomac.

Les repas riches en graisses et l’alcool comme déclencheurs

Les déclencheurs typiques des brûlures d’estomac peuvent être des repas copieux et gras, qui sont pris avec de l’alcool et terminés par un café et une cigarette. Il est alors judicieux d’avaler des portions plus petites et de renoncer aux facteurs déclencheurs.

Le surpoids et des vêtements trop serrés autour du ventre sont d’autres facteurs de risques. De même, les brûlures d’estomac peuvent être dues à des aliments piquants, de la menthe poivrée et des boissons gazeuses. Si elles surviennent pendant la nuit alors que l’on est couché, la surélévation de la tête peut soulager la gêne.

Le sodium et le thé peuvent aider

Avoir du bicarbonate de soude classique dans sa pharmacie peut être utile. Il convient d’en dissoudre une cuillère à café dans un verre d’eau plate et de boire la préparation lentement. Mâcher du chewing-gum atténue les brûlures grâce à la stimulation de la production de salive, qui est alcaline et qui peut neutraliser l’acide gastrique de la même manière que le bicarbonate de soude. Les thés peu acides tels que le thé à la camomille ou un verre de lait ont également fait leurs preuves. Il existe par ailleurs des médicaments capteurs d’acides délivrés sans ordonnance.

Il convient de consulter un médecin si les symptômes surviennent plus de deux fois par semaine et que ni les changements de mode de vie cités plus hauts ni les remèdes maison ne sont efficaces, en cas de vomissements persistants ou de symptômes très marqués.

Un signe d’alerte chez les plus de 60 ans

Le médecin voudra savoir s’il y a d’autres symptômes qui pourraient rendre nécessaires d’autres examens comme une gastroscopie. Des douleurs apparaissent-elles à la déglutition ou au niveau de l’estomac, le patient a-t-il involontairement perdu du poids, existe-t-il des signes de saignement dans la région gastro-intestinale?

Chez les personnes de plus de 60 ans, des douleurs ressenties pour la première fois ou une sensation de ballonnement au niveau de l’estomac sont un signe d’alerte. Une tumeur maligne dans la région gastro-intestinale chez des proches du premier degré devrait également donner lieu à des examens sur le patient concerné.

Une gastroscopie est-elle nécessaire?

À l’aide d’indications supplémentaires citées plus haut, le médecin décidera si une gastroscopie avec évaluation de l’œsophage est nécessaire. Dans le cadre de cet examen, on regarde si des lésions enflammées de la muqueuse sont déjà présentes et si elles nécessitent un contrôle. Dans le même temps, l’estomac peut être évalué et d’autres causes des brûlures d’estomac être identifiées, comme par exemple une remontée de l’estomac à travers le diaphragme.

Cependant, aucun examen invasif n’est nécessaire pour diagnostiquer un reflux du contenu de l’estomac dans l’œsophage avec les troubles typiques correspondants. Dans la plupart des cas et sans signe d’alerte supplémentaire, un traitement avec ce que l’on appelle des inhibiteurs de la pompe à protons (qui régulent la production d’acide à l’intérieur de l’estomac) pendant 8 semaines peut aider et confirmer le diagnostic si le traitement s’avère efficace.

de Dr Dirk Bareiss,

publié le 06.07.2018


Cela pourrait également vous intéresser: