Fermer

Vivre plus sainement?

Dix mythes sur la constipation

La constipation peut être très pénible et affecter l’humeur et les performances. Environ 15% des gens en souffrent. Mais toutes les informations qui circulent à ce sujet ne sont pas fiables. Voici les mythes les plus fréquents – et ce qui est vraiment avéré.

Les gens doivent aller tous les jours «au petit coin»

Non. Cela varie beaucoup d’une personne à l’autre. Aller à la selle trois fois par jour peut être tout aussi normal que tous les deux jours. On parle de constipation chronique lorsque les troubles durent au moins trois mois: devoir pousser fort, aller aux toilettes moins de trois fois par semaine, avoir la sensation que le rectum ne s’est pas complètement vidé ou selles dures et noueuses.

Trop peu d’exercice rend l’intestin paresseux

Oui et non. Si une personne est sujette à la constipation, le manque d’exercice peut aggraver son problème. Dans ce cas, il est judicieux de faire de l’exercice chaque jour, car cela stimule aussi l’activité intestinale. Toutefois, le manque d’exercice n’est pas la cause de la constipation.

La constipation est plus fréquente avec l’âge

Oui, les causes de la constipation peuvent être diverses et variées: un abaissement du plancher pelvien, une tension du sphincter au mauvais moment, un obstacle mécanique, par exemple des adhérences suite à des opérations antérieures, des lésions nerveuses, par exemple dues à un accident ou au diabète, un effet secondaire d’un médicament, des troubles hormonaux ou autres maladies. Plusieurs de ces causes se retrouvent souvent chez les personnes âgées. Mais les jeunes ne sont pas non plus à l’abri de la constipation: celle-ci est par exemple fréquente pendant une grossesse. (Continuez à lire ci-dessous...)

Les laxatifs sont nocifs

Oui et non. Certains laxatifs comme le Macrogol peuvent être pris pendant une longue période. Même après des décennies d’utilisation, l’accoutumance est rare. D’autres principes actifs, tels que le sel d’Epsom ou le sel de Glauber, ne doivent en aucun cas être utilisés régulièrement. Ils peuvent entraîner des effets indésirables et des problèmes tels qu’une faiblesse cardiaque ou rénale.

Les personnes constipées doivent boire davantage

Pas nécessairement. La constipation ne régresse guère quand on boit plus que les 1,5 à 2 litres d’eau par jour qui sont généralement recommandés. Des études menées auprès de personnes avec et sans constipation ont révélé que toutes buvaient à peu de choses près la même quantité d’eau. La règle d’or est la suivante: environ 26 millilitres d’eau par kilo de poids corporel chaque jour, ce qui équivaut à environ 1,5 litre pour une personne de 60 kilos. En revanche, les personnes qui boivent trop peu souffrent souvent de constipation, car les intestins absorbent alors davantage d’eau des selles.

Les lavements nettoient les intestins

 Non. Un lavement peut aider à court terme en cas de constipation sévère, mais il ne «nettoie» pas les intestins. Administrés régulièrement, les lavements (surtout les plus importants) peuvent modifier les concentrations de minéraux dans le sang et entraîner des problèmes désagréables, voire graves. Ils perturbent également la flore intestinale. Une purge intestinale proprement dite n’est pas nécessaire, ne résout rien et peut être très nocive! (Continuez à lire ci-dessous...)

En savoir plus sur la digestion

Vers le dossier

Les fibres aident à lutter contre la constipation

Conseils en cas de constipation
  • Faites de l’exercice au moins 30 minutes par jour, par exemple la marche rapide.
  • Certains aliments sont souvent très efficaces, comme les pruneaux, la choucroute ou les figues. Il est important de manger tous les jours suffisamment de légumes et de salade, lesquels sont sources de fibres.
  • Si vous souhaitez consommer davantage de fibres, commencez par de petites quantités et augmentez celles-ci progressivement.
  • Allez aux toilettes si vous ressentez une envie pressante. Ne la réprimez pas.
  • Essayez d’aller aux toilettes après un repas.
  • Ne consultez pas vos e-mails sur votre téléphone portable ou autre lorsque vous êtes aux toilettes. Bannissez les journaux et les magazines des WC.
  • Un massage de l’estomac peut aider à lutter contre la constipation. Si vous souhaitez le faire vous-même, massez doucement votre ventre dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Si ces remèdes simples ne suffisent pas, des médicaments ou des soins médicaux peuvent vous aider et il est donc préférable de consulter votre médecin.

Oui. Les fibres accélèrent le transit intestinal. Si l’alimentation contient très peu de fibres, la constipation est plus fréquente. Il est recommandé de consommer environ 30 grammes de fibres alimentaires par jour, par exemple sous forme de légumes, de fruits, de céréales complètes. On peut éventuellement ajouter du son de blé ou des enveloppes de psyllium, mais il est important de boire suffisamment de liquide pour les faire gonfler, sinon cela pourrait être contre-productif. En ce qui concerne les fibres alimentaires des légumes et des salades, les aliments eux-mêmes contiennent déjà assez de liquide.

En cas d’altération de la fonction digestive, il convient d’être vigilant

Oui, tout le monde souffre de temps en temps de troubles digestifs. Mais s’ils persistent, il est recommandé de consulter un médecin, surtout si l’on a plus de 50 ans ou des antécédents familiaux de maladies intestinales ou de cancer. En effet, une nouvelle constipation peut également être due à un cancer colorectal. D’autres symptômes d’alerte sont par exemple des douleurs abdominales, de faux besoins d’aller à la selle, une alternance de constipation et de diarrhée, et une perte de sang ou de glaire.

En cas de constipation, il faut pousser fort

Non, cela surcharge le plancher pelvien. Ce qui peut aider, c’est de s’accroupir ou de surélever les pieds à l’aide d’un marche-pied, une fois assis sur les toilettes. Si «rien ne fonctionne», il est préférable de quitter les toilettes au bout de cinq minutes maximum. Il est déconseillé de lire dans les WC: rester assis longtemps peut favoriser la formation d’hémorroïdes.

Les bactéries probiotiques peuvent aider à lutter contre la constipation

Dans différentes études, certaines bactéries probiotiques ont accéléré le transit intestinal. Par exemple, les souches bactériennes E. coli Nissle, Lactobacillus Casei Shirota et Bifidobacterium animalis DN-173 010 ont été efficaces.

de Dr med. André Dietschi,

publié le 16.11.2020

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg