Fermer

Vivre plus sainement?

14 faits sur les ballonnements

Tout le monde a des flatulences, mais peu sont ceux qui osent en parler. Voici ce que vous devez savoir sur les ballonnements et comment traverser les fêtes sans gêne.

Comment surviennent les ballonnements?

Dans le gros intestin, d’innombrables bactéries décomposent les restes de nourriture que l’intestin humain ne peut décomposer. Il en résulte des gaz.

Quelle en est la cause?

Ce n’est pas pour rien que nos mères nous ont appris à manger dans le silence. En mangeant et en buvant, nous avalons de l’air. Si l’on fait les deux en même temps et ce rapidement, une plus grande quantité d’air s’accumule dans notre estomac. Les chewing-gums provoquent eux aussi des ballonnements, d’une part parce qu’on avale de l’air en les mâchant et, d’autre part, parce qu’ils contiennent généralement des édulcorants qui ont un effet ballonnant.

Quel rôle joue l’alimentation?

Ail, oignons, chou et haricots sont depuis longtemps réputés pour générer des ballonnements chez certaines personnes. Beaucoup d’autres aliments entraînent quant à eux une production de gaz qui varie fortement d’une personne à l’autre. L’intestin et ses «habitants» sont tout aussi individuels que l’empreinte digitale d’un individu.

Les festins, par exemple les jours de fête, peuvent-ils aussi provoquer des ballonnements?

Oui, et de nombreux facteurs y contribuent: pendant les fêtes, il y a généralement beaucoup de bons plats, de sucreries et de matières grasses. Les heures des repas sont différentes de la normale, tout comme notre rythme de sommeil. On tend également à consommer plus d’alcool et à être moins actif qu’en temps normal. Les conversations conviviales au repas du soir peuvent conduire d’une part à avaler plus d’air et, d’autre part, à ne pas oser aller aux toilettes ou à «laisser échapper l’air».

Que faire pendant les repas de fête, lorsque le ventre gonfle, tiraille et que l’on est assis à table?

Il peut parfois être utile de prendre le temps de se détendre aux toilettes, par exemple après une promenade. Si cela ne fonctionne pas, il est conseillé de déboutonner discrètement son pantalon afin de laisser un peu plus de place au ventre distendu. En général, une bonne nuit de sommeil est également bénéfique. Prendre un ou deux repas plus petits ou plus légers et un repas principal aide l’intestin à ne pas être surchargé. L’important est de laisser suffisamment de temps à l’estomac et à l’intestin pour digérer. Ainsi, pendant la journée et la nuit, il est nécessaire de respecter des périodes d’environ cinq heures sans manger.

Beaucoup de personnes ont l’impression de réagir à certains aliments. Quelles intolérances provoquent des ballonnements?

Avec l’âge, environ trois quarts de la population ne supportent plus le lactose car leurs cellules ne produisent l’enzyme responsable de sa décomposition qu’en quantité toujours plus faible. Les bactéries intestinales décomposent ensuite le lactose, avec les conséquences que nous connaissons. Par ailleurs, une intolérance peut notamment survenir si la composition de la flore intestinale se trouve dégradée après une maladie diarrhéique, ou encore en cas de stress important ou à la suite d’un traitement antibiotique.

Qu’en est-il du fructose?

L’intolérance au fructose est elle aussi fréquente. Ce sucre se trouve en concentrations élevées dans les jus de fruits et les fruits secs, par exemple. Il est également utilisé dans la préparation de nombreuses sauces comme le ketchup ou la sauce salade. De plus, la moitié du sucre que l’on trouve dans le commerce est du fructose. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Le gluten présent dans les céréales peut-il également entraîner des ballonnements?

Une consommation excessive de gluten, qui est un composant du blé, entraîne des ballonnements chez certaines personnes. Cependant, ceux qui s’essaient à un régime sans gluten et constatent une amélioration ne souffrent pas nécessairement d’une allergie au gluten (maladie cœliaque). Il se peut qu’une simple «réinitialisation» de la consommation excessive de céréales soit nécessaire. Il est conseillé d’ajouter graduellement plus de produits céréaliers à son alimentation après trois à quatre semaines afin de voir si ceux-ci sont désormais mieux tolérés. Si cela n’est pas le cas, je recommande aux personnes concernées de demander une analyse sanguine à leur médecin afin de dépister la maladie cœliaque, et de consulter un nutritionniste.

Les fibres provoquent-elles des ballonnements?

Les fibres alimentaires sont très importantes pour garantir des selles régulières et souples. Idéalement, une consommation quotidienne de 30 à 40 grammes de fibres alimentaires est recommandée. Cela représente environ 250 grammes de légumes et 200 grammes de fruits par jour. Quiconque souhaite améliorer son alimentation et consommer davantage de fibres est susceptible d’être temporairement plus ballonné, l’intestin devant s’habituer à digérer une plus grande quantité de fibres. Cela ne devrait toutefois dissuader personne. Il est conseillé d’augmenter graduellement sa consommation de fibres.

Le mental joue-t-il un rôle en matière de ballonnements?

Oui. Chez de nombreuses personnes, le stress a un impact important. En effet, l’intestin est bien souvient le «reflet de l’âme».

Pourquoi certaines personnes ont-elles plus de flatulences que d’autres?

Nous «pétons» tous, c’est tout à fait normal. Pour éliminer les gaz intestinaux, on «pète» en moyenne dix à vingt fois par jour. La composition de la flore intestinale est extrêmement individuelle. Certaines personnes ont plus de bactéries productrices de gaz que d’autres. L’alimentation fait le reste. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Sachez interpréter les signaux de votre intestin

Case: Ce qui plaît à l’intestin
  • La régularité
  • Un endroit tranquille pour aller à la selle dès que le besoin se fait sentir
  • Une alimentation riche en fibres provenant d’aliments frais et non transformés
  • Un repas consommé lentement et des aliments correctement mâchés
  • Une consommation suffisante d’eau
  • L’activité physique

Pourquoi certaines flatulences sentent-elles si mauvais?

L’odeur est causée par une petite quantité de gaz malodorants. Il s’agit généralement de composés de souffre. Ceux-ci ont l’odeur d’œufs pourris et se forment lors de la décomposition de certaines protéines.

Pourquoi certains sont-ils bruyants et d’autres silencieux?

Ceci est lié à la quantité d’air avalée et à la capacité de l’intestin à transformer les composants alimentaires en gaz. La forme du muscle du sphincter est également déterminante: lorsque le sphincter est tendu, il produit un son différent que lorsqu’il est détendu.

Quand devrait-on consulter un médecin?

Si les ballonnements sont source de stress ou si l’on ne parvient pas à identifier la cause soi-même, le médecin peut prescrire différents tests. Il est important de distinguer entre le syndrome du côlon irritable et les autres maladies intestinales. Parmi ces tests figure notamment une analyse sanguine pour diagnostiquer la maladie cœliaque. Les ballonnements peuvent également être le signe d’une maladie grave comme le cancer colorectal ou une inflammation intestinale. Il est conseillé de consulter un médecin si l’un des symptômes suivants se manifeste: du sang ou des mucosités s’écoulent des selles, les selles sont soudainement et durablement différentes de la normale (constipation, diarrhée ou les deux en alternance) ou en cas d’une forte perte de poids involontaire.

de Maartje van Doormaal,

publié le 28.11.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner une heure de conseils nutritionnels

S'abonner