Fermer

Vivre plus sainement?

Douleurs aux talons: les solutions à court et à long terme

Des chercheurs ont étudié les bénéfices des injections de cortisone dans la plante du pied douloureuse, et les résultats sont étonnants.

L’«avantage» des douleurs aux talons (ou talalgies) est qu’elles disparaissent généralement d’elles-mêmes en l’espace d’un ou deux ans. Il serait donc pratique de pouvoir accélérer le processus. Mais comment?

Semelles orthopédiques, physiothérapie, injection de cortisone dans la zone douloureuse de la plante du pied, autohémothérapie et bien d’autres méthodes sont proposées pour lutter contre ces douleurs. Une perte de poids est souvent judicieuse, car elle permet de moins solliciter le tendon de la plante du pied – mais cela est généralement plus facile à dire qu’à faire.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

Aucune différence notable

Étirements en cas de talalgie
  • Tirez doucement vos orteils vers le haut et étirez la plante de votre pied comme suit
  • placez un pied en arrière comme lorsque vous marchez, la plante du pied doit être entièrement en contact avec le sol. La jambe reste tendue. Cette position permet d’étirer le mollet avec le tendon de la plante du pied.
  • répétez le même exercice, cette fois en pliant légèrement la jambe arrière au niveau du genou.

Des scientifiques australiens ont voulu savoir si les injections de cortisone sont plus efficaces que les semelles orthopédiques, et ils ont pour cela traités 103 personnes. Le résultat: dès le début du traitement, les douleurs se sont améliorées, et ce peu importe la méthode utilisée.

Après quatre semaines, les injections de cortisone affichaient de meilleurs résultats, mais après douze semaines, c’était au tour des semelles orthopédiques. La différence entre les deux méthodes était toutefois si mince, qu’elle n’est pas pertinente en pratique car les patients ne la remarquent probablement pas du tout, résument les chercheurs.

Les injections, aussi efficaces qu’un placebo

Une analyse effectuée par leurs collègues laisse encore plus songeur. Ceux-ci ont évalué les études réalisées jusqu’à présent sur le traitement des talalgies.

Ici aussi, il a été démontré que les injections de cortisone sont certes plus efficaces à court terme que les semelles orthopédiques, mais qu’un traitement placebo est tout aussi efficace que la cortisone. À long terme, le «dry needling» et les injections de plasma riche en plaquettes sembleraient être plus utiles que les injections de cortisone.

Autres méthodes

Dans le cas du «dry needling», de fines aiguilles d’acupuncture sont directement insérées dans la zone douloureuse. Le plasma riche en plaquettes, quant à lui, est fabriqué à partir du sang du patient.

Dans l’ensemble, les chercheurs déplorent toutefois que la qualité des études laisse à désirer et ne permette d’émettre aucune affirmation réellement fiable. De plus, les patients n’étaient souvent pas interrogés sur les éventuels effets secondaires. Reste à savoir si les différentes méthodes sont nocives à long terme.

Au vu de ces résultats, la perte de poids est peut-être effectivement la méthode la plus prometteuse. Au moins, elle garantit à coup sûr des effets positifs.

Sources: «Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy», «BMC Muskuloskeletal Disorders»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 27.11.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner une carte annuelle de Fitness d'une valeur de Fr. 1420.-.

S'abonner