Fermer

Vivre plus sainement?

En seulement 70 ans, les cas d’arthrose du genou ont beaucoup augmenté

Talons hauts, mode de vie sédentaire et sols durs pourraient en être les raisons.

L’homme moderne souffre 2,6 fois plus souvent d’arthrose du genou que ses ancêtres d’il y a deux générations. Par rapport aux chasseurs, cueilleurs et agriculteurs préhistoriques, il a deux fois plus souvent de l’arthrose dans les genoux. Alors que chez les hommes préhistoriques, seuls 17 pour cent avaient de l’arthrose dans les deux genoux, 30 pour cent des personnes vivant à la fin du XIXe siècle en étaient atteintes. Deux générations plus tard, cette proportion s’élevait déjà 42 pour cent.

Trop de graisse

C’est ce qu’ont découvert des chercheurs américains en examinant quelque 2500 personnes décédées. Celles du groupe A étaient mortes entre 1976 et 2015, celles du groupe B entre 1905 et 1940, et le groupe C était formé de restes humains préhistoriques. L’augmentation des cas de surpoids était elle aussi surprenante: 49 pour cent avaient trop de graisse dans le groupe A et seulement 7 pour cent dans le groupe B. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Cependant, on ne peut pas expliquer l’augmentation massive des cas d’arthrose du genou par ces constatations, ni par l’allongement de l’espérance de vie. En effet, même si les chercheurs ont tenu compte de ces deux facteurs, l’arthrose du genou était encore 2,1 fois plus fréquente dans le groupe A que dans le groupe B.

Telles sont les raisons possibles d’après les scientifiques:

  • Les talons hauts, qui font que certaines parties du genou sont fortement sollicitées de façon peu naturelle
  • Les revêtements de sols durs
  • Le manque d’exercice physique, responsable de couches de cartilage plus minces et de muscles plus faibles qui amortissent moins bien les chocs sur les genoux
  • L’alimentation avec des glucides faciles à digérer, qui provoquent une légère inflammation chronique dans l’organisme

Source: «Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 16.05.2018


Cela pourrait également vous intéresser: