Fermer

Vivre plus sainement?

Ostéoporose – quand les os se fragilisent

L’ostéoporose est une maladie très répandue qui fait beaucoup souffrir et augmente le risque de fractures. L’exercice physique et une alimentation appropriée peuvent vous aider à protéger vos os.

Nous avons beaucoup appris des astronautes en matière de prévention de l’ostéoporose. Autrefois, quand ils reposaient les pieds sur Terre après un long séjour dans l’espace, ils ne pouvaient plus marcher. Leurs muscles et leurs os étaient devenus trop faibles en raison du manque d’exercice physique et d’efforts. Aujourd’hui, l’entraînement par vibrations, par exemple, constitue pour eux une aide précieuse dans l’espace. Il contribue à maintenir la stabilité de leurs os – et cela peut également aider les habitants de la Terre à lutter contre l’ostéoporose.

Qu’est-ce que l’ostéoporose?

Le nom de cette maladie signifie «pores dans les os». Dans l’ostéoporose, le métabolisme osseux est perturbé, ce qui entraîne une résorption osseuse accrue. Conséquence: moins de masse osseuse, dégénérescence du tissu osseux et réduction de la capacité portante des os. Cela augmente le risque de fractures osseuses. L’ostéoporose est une maladie chronique de l’ensemble du squelette.

Ce qui se passe dans les os

Les os ne sont pas des structures rigides comme les pierres, mais ils sont «vivants» et constitués pour les deux tiers d’une substance osseuse riche en calcium qui se modifie légèrement chaque jour. Certaines cellules, les ostéoclastes, se dégradent un peu ici ou là. Les ostéoblastes, en revanche, régénèrent la substance osseuse. Jusqu’à l’âge de 30 ans, les processus de régénération osseuse prédominent. À partir de 35 ans, la substance osseuse se dégrade plus qu’elle ne se régénère.

Comment diagnostiquer l’ostéoporose?

Elle est souvent diagnostiquée tardivement. Au début, il n’y a aucun signe avant-coureur, car l’ostéoporose évolue insidieusement et ne cause aucune douleur, jusqu’à ce que les os deviennent finalement si fragiles que des fractures osseuses surviennent – même lors d’accidents mineurs ou spontanément – et ce, souvent à la hanche, l’avant-bras ou aux corps vertébraux.

Qu’est-ce qui favorise l’ostéoporose?

Les quatre facteurs les plus importants sont l’héritage génétique, le déclin des hormones sexuelles après la ménopause chez les femmes, le déséquilibre alimentaire et le manque d’exercice. Les régimes alimentaires extrêmes et certaines maladies accélèrent également la perte osseuse. Par exemple l’anorexie ou l’hyperthyroïdie.

L’ostéoporose touche-t-elle aussi les hommes?

Oui, statistiquement, un homme âgé sur quatre en est atteint. Toutefois, l’ostéoporose est moins fréquente chez eux que chez les femmes.

Comment prévenir l’ostéoporose?

L’exercice physique active les cellules ostéogènes dans les os, de sorte que tous les sports, la musculation et les exercices d’équilibre sont bons pour les os. L’entraînement par vibrations les renforce également. En outre, il convient de veiller à une alimentation bénéfique pour les os et les muscles: suffisamment de protéines (jusqu’à 1,2 gramme par kilo de poids corporel par jour pour les personnes âgées), 1000 milligrammes de calcium par jour et – en fonction de l’âge – 800 à 1000 unités de vitamine D ou exposition quotidienne à la lumière du soleil. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En savoir plus sur les douleurs articulaires

Tout sur le sujet
Ce que vous pouvez faire

L’alcool, le café et les sodas contenant de la caféine ou du phosphate sont des «voleurs de calcium». Ils entravent l’absorption du calcium contenu dans les aliments.

Quelques médicaments, tels que les préparations à base de cortisone ou certains traitements contre le diabète, peuvent avoir des effets négatifs sur les os.

De nombreuses chutes à la maison peuvent être évitées en éliminant certains risques et obstacles. Par exemple les câbles électriques, les tapis, les baignoires sans tapis antidérapant. Une liste de check-list et des conseils sont disponibles sur le site web du Bureau pour la prévention des accidents:

Brochure technique (pdf): Examen de l’habitat à des fi ns de prévention des chutes dans les ménages privés

Que faire en cas de suspicion d’ostéoporose?

Outre l’examen médical, il convient de faire effectuer des radiographies, certains tests de laboratoire et des mesures de densité osseuse. Une évaluation du risque de chute est également importante. Elle permet de déterminer le risque de chute en évaluant la capacité de la personne à se lever d’une chaise et la vitesse à laquelle elle peut ensuite commencer à se déplacer. Cela permet au spécialiste de savoir rapidement, à l’aide de tests simples, si la personne concernée présente un risque accru de chute et si un test de dépistage de l’ostéoporose doit être ou non effectué.

Comment traite-t-on l’ostéoporose?

L’exercice physique et une thérapie de renforcement musculaire spécifique sont essentiels. Des protège-hanches permettent de préserver les hanches fragiles. Et des médicaments spécifiques peuvent ralentir la résorption osseuse ou même contribuer à la régénération osseuse. Les spécialistes en matière de traitement des os sont des ostéologues.

Quelles sont les conséquences de l’ostéoporose?

Les fractures dues à l’ostéoporose entraînent des douleurs et des coûts considérables. Le besoin de soins est ici fréquent et ne doit pas être sous-estimé. Une clarification suffisamment précoce est essentielle pour éviter d’en arriver là. De nombreuses fractures osseuses causées par l’ostéoporose peuvent être évitées grâce à une thérapie ciblée. Mais malheureusement, cette maladie très répandue ne bénéficie pas encore de toute l’attention requise.

de Dr méd. Günther Effinger,

publié le 28.10.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bilan de santé de medbase

S'abonner