Fermer

Vivre plus sainement?

«Les douleurs peuvent à nouveau disparaître sans traitement.»

Quand faut-il des examens supplémentaires en cas de douleurs sciatiques? iMpuls a interrogé un spécialiste.

martin-spoendlin.jpg
martin-spoendlin.jpg
Dr. Martin Spoendlin

Dr Martin Spoendlin est généraliste et spécialiste en médecine interne générale FMH et néphrologie FMH à la Clinique Merian Iselin de Bâle.

Dr Spoendlin, est-il vrai que dans la plupart des cas, les douleurs sciatiques ne touchent qu’une seule jambe?

C’est exact. La douleur sciatique n’irradie que rarement des deux côtés vers le fessier et les jambes. La sciatique est due à un nerf comprimé au niveau du point de sortie du canal de la moelle épinière. Cela peut venir d’une hernie discale ou de proliférations osseuses par suite d’usure des petites articulations vertébrales. En présence d’une hernie discale très importante, le point de sortie nerveux peut être resserré des deux côtés, ce qui conduit à une sciatique bilatérale. Il s’agit souvent d’un tableau clinique grave.

Des douleurs sciatiques peuvent-elles disparaître d’elles-mêmes sans traitement?

Oui. Une hernie discale est souvent éliminée par le corps en l’espace de quelques mois. L’opération doit être envisagée dans de rares cas, par exemple en cas de paralysie des jambes. Presque toujours, la sciatique aiguë s’accompagne d’une irritation inflammatoire et, en partie, d’un gonflement du nerf concerné. La guérison est aussi généralement spontanée. Mais les médicaments anti-inflammatoires accélèrent le processus. Des tensions concomitantes des muscles du dos viennent renforcer la douleur. Physiothérapie, anti-douleurs et relaxants musculaires peuvent alors aider.

Avec quelle forme de douleurs sciatiques des examens supplémentaires s’imposent-ils?

Ils sont nécessaires lorsque le nerf est tellement sous pression qu’il en est entravé dans sa fonction. On le constate en raison de faiblesses musculaires et de troubles sensoriels au niveau des pieds et des jambes. En cas de faiblesses musculaires en particulier, il convient d’opérer, selon l’ampleur, avant que le nerf ne soit définitivement détérioré. La première étape d’examen consiste en un IRM. Lorsque les douleurs sciatiques ne disparaissent pas en dépit des médicaments et de la physiothérapie, d’autres examens sont nécessaires. En cas d’indices laissant penser à des douleurs de dos d’origine infectieuse, par exemple en cas de fièvre ou de patients souffrant de certaines tumeurs, il est également indiqué d’effectuer des examens le plus tôt possible.


Cela pourrait également vous intéresser: