Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

«Je me suis habitué à la douleur de la migraine»

Aujourd'hui âgé de 41 ans, André* souffre de migraines depuis l'âge de 16 ans. Ce qu’il a entrepris et ce qui l'a aidé à décimer les attaques.

Sur la personne:
  • André (*anonymisé), 41 ans
  • Musicien à Zurich
  • Marié
  • Père de deux garçons âgés de 6 et 4 ans

J'ai commencé à souffrir de maux de tête à l'âge de 16 ans environ, au début une à deux fois par mois le soir. Je suivais alors un apprentissage de commerce. Après le travail ou l'école professionnelle, de forts maux de tête apparaissaient dans le train sur le chemin du retour et duraient souvent deux jours. Même le week-end ou au début des vacances, je souffrais parfois de maux de tête typiques qui apparaissent lorsque l’on relâche la tension. À 16 ans, je ne me rendais pas compte que quelque chose n’allait pas. D'autant plus que mon père avait lui aussi des migraines. Ma grand-mère paternelle supportait ses maux de tête avec un calme stoïque. À l'époque, on essayait de soulager les maux de tête avec des remèdes maison plutôt qu'avec des médicaments. Bien s'hydrater, manger équilibré, ne pas fumer - tels étaient les conseils. Je n'ai pas arrêté de fumer, mais je buvais tout de même plus d'eau et faisais attention à ce que je mangeais (rires). Mais cela n'a pas aidé.

Solution 1: analgésiques contre les maux de tête

Après avoir quitté le domicile familial à l’âge de 18 ans, mes maux de tête se sont extrêmement intensifiés et sont devenus de plus en plus fréquents au fil des ans. À 24 ans, j'ai pris mon premier analgésique - disponible sans ordonnance en pharmacie. C’était vraiment efficace. Mais très vite, un seul comprimé ne suffisait plus. Les crises de maux de tête se sont aggravées. Lorsque j'ai commencé à devoir prendre trois pilules d'un coup pour obtenir un effet, c’était clair: je devais faire quelque chose.

Solution 2: centre des maux de tête

Un autre élément déclencheur a été le fait que je suis devenu père de famille à 35 ans - il ne m'était tout simplement plus possible de rester allongé dans une pièce sombre pendant une journée ou deux et d'être absent pour ma famille. J'allais systématiquement dans la chambre d'enfant, les stores baissés, la porte fermée, pas de musique, juste l'obscurité. On s'habitue à la douleur. La plupart du temps, une migraine se déclarait au moment où j'aurais enfin pu profiter de ma famille. Jusqu'à présent, je n'avais jamais cherché à consulter un médecin, mais je me suis finalement rendu au centre des maux tête d'une clinique privée à Zurich, où j'ai reçu un diagnostic de migraine il y a environ six ans.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

Solution 3: Botox

Ensuite, j'ai tout essayé. Des médicaments pour faire baisser la tension artérielle - qui n'ont rien donné - à ceux qui sont utiles en cas de crise, en passant par le Botox. Une médecin, qui souffre elle-même de migraines et qui est spécialiste en la matière, m'a recommandé cette thérapie complémentaire. Elle m'injecte le produit tous les trois mois dans la nuque, autour du front et des yeux. À la clinique, j'ai également découvert différents appareils qui peuvent être efficaces contre la migraine. Par exemple, un bandeau qui génère des impulsions électroniques. Si la migraine est déjà présente, cela crée une contre-douleur. C'était une méthode très agréable, à l’époque où mes migraines se manifestaient encore plus fortement et plus fréquemment qu'aujourd'hui. Il y a deux ans, j'avais 12 à 13 crises difficiles par mois, maintenant je n'en ai plus que deux ou trois.

Solution 4: entraînement de fitness sur les appareils

J’ai depuis essayé différents médicaments pour différents stades de la migraine et j'ai participé à des études qui testaient les dernières nouveautés. Les médicaments les plus récents sur le marché aident en combinaison avec le Botox, la thérapie craniosacrale - toutes les deux semaines - la physiothérapie et l'entraînement physique. La physiothérapie se concentre sur la nuque, car c’est de là que se propagent les maux de tête. Depuis un an, je fais de l’entraînement physique deux fois par semaine. Cela a été extrêmement efficace. J’entraîne le bas du dos, la colonne vertébrale, le cou et la poitrine. Maintenant, tout va beaucoup mieux et je prends aussi plaisir à m'entraîner. Aujourd’hui, lorsqu’une migraine se déclare, je n'ai plus qu'à prendre un comprimé d'un médicament contre la migraine - et les douleurs disparaissent en deux heures.

Tenir un journal des migraines peut aider

Je tiens un journal des migraines sur une application. J'y saisis la date, l'heure et ce que j'ai consommé ou fait. Je peux aussi noter d'autres déclencheurs possibles, comme l'influence de la météo. Dans mon cas, si le temps change de manière extrême, par exemple du chaud à la neige, les migraines apparaissent. L'alcool est également un déclencheur extrême. Il suffit d'une petite bière ou d'une coupe de champagne et je dois aller me coucher. La natation et le jogging étaient auparavant des déclencheurs. J'avais d’abord la tête chaude, puis la migraine arrivait. Les efforts courts sont préférables. Bien que je tienne un journal, je n'ai pas vraiment découvert tout ce qui peut déclencher la migraine. Il doit y avoir 10 à 15 déclencheurs.

Il en va de même pour les traitements. J'ai essayé le training autogène, la méditation, la kinésiologie, l'acupuncture, la chiropractie et d'autres choses encore - cela n'a servi à rien. Renoncer à certains aliments, comme le chocolat ou la viande, n'a rien changé non plus. Ce qui fonctionne le mieux pour moi, ce sont les injections de Botox et l'entraînement de fitness sur l'appareil, suivi d'étirements.  Je ne me débarrasserai jamais de cette migraine. Mais l'entraînement, les injections de Botox et un comprimé deux à trois fois par mois sont pour moi une bonne solution.

de Silvia Schütz,

publié le 06.12.2021

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser:

Jusqu’au 24 janvier, profitez de 20% sur l’assortiment You!

Vers You
1030.044.22.png