Fermer

Vivre plus sainement?

Que faire en cas de tension artérielle trop faible?

Vertiges ou fatigue: une tension artérielle trop faible se manifeste de façon très variable. Le plus souvent, elle est sans risque. Comment la combattre.

Quand la tension artérielle est-elle trop faible?

On parle de tension artérielle faible (hypotension) lorsque les valeurs mesurées sont en dessous de 10,5/6.

Cette limite entre tension artérielle normale et hypotension n’est cependant pas fixée aussi précisément que la limite supérieure pour l’hypertension.

Il y a hypertension à partir de 14/9.

L’hypotension en elle-même n’est pas une maladie, elle ne présente le plus souvent aucun risque pour la santé. Au contraire: une tension artérielle trop basse protège même les vaisseaux, le cœur et tout le système circulatoire.

Seule l’apparition de symptômes tels que vertiges, «étoiles» dans le champ visuel ou fatigue peut en faire un problème subjectif.

Les deux formes de l’hypotension

1. Hypotension primaire: c’est la forme la plus fréquente. Il s’agit dans ce cas d’un abaissement durable de la tension artérielle sans que l’on puisse en trouver une cause précise. Elle est le plus souvent diagnostiquée chez des femmes jeunes et plutôt minces, les adolescents en phase de croissance, les femmes enceintes ou les personnes maigres d’un certain âge.

2. Hypotension secondaire: ici, la tension artérielle faible est une conséquence d’autres maladies, parmi lesquelles:

  • Maladies cardiaques
  • Maladies hormonales, par exemple un hypofonctionnement du cortex surrénal, un dysfonctionnement de l’hypophyse ou un hypofonctionnement de la thyroïde
  • Infections aiguës et chroniques
  • Maladies neurologiques
  • Une forte déshydratation ou des carences sanguines (anémie)
  • Une accumulation du sang dans la moitié inférieure du corps au lever
  • Médicaments: hypotenseurs ou diurétiques, médicaments pour le cœur, psychotropes, somnifères.

Les symptômes d’une tension artérielle faible

Une tension artérielle faible se manifeste souvent par de forts vertiges, surtout tôt le matin. D’autres symptômes fréquents sont une fatigue rapide et la tendance à l’évanouissement. Manque d’appétit, troubles de la concentration, irritabilité accrue, besoin de sommeil en augmentation, clignements des yeux, bourdonnements d’oreilles, sensibilité aux variations météorologiques, pouls «rapide», essoufflement et humeur dépressive peuvent aussi survenir.

Les femmes enceintes et les personnes âgées devraient faire preuve d’une prudence particulière en cas d’hypotension car celle-ci peut entraîner de sérieuses complications.

Chez les personnes jeunes et en bonne santé, cela ne pose aucun problème, le système circulatoire réagissant assez vite. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Trouver les causes

Afin de détecter l’hypotension et ses causes avec certitude, on commence par mesurer la tension artérielle à plusieurs reprises. Le test de Schellong est un bon moyen pour contrôler objectivement la fonction circulatoire: rythme cardiaque et tension artérielle sont mesurés à intervalles réguliers, le plus souvent toutes les 30 ou 60 secondes.

Si la tension artérielle a fortement baissé ou si le symptôme est subitement apparu dans les derniers temps, le médecin recherche la cause qui en est à l’origine.

Comment lutter contre l’hypotension

Une tension artérielle faible ne fait l’objet d’une thérapie que si elle présente effectivement un risque ou une gêne réelle pour les personnes concernées. Dans ce cas, le médecin dispose de différents médicaments pour un traitement adapté.

Avant une telle thérapie, il convient d’exclure une pathologie qui serait à l’origine de l’hypotension et de la traiter le cas échéant.

Dans la plupart des cas, des mesures simples suffisent pour faire remonter la tension artérielle.

Si l’on se sent mal le matin au réveil, il suffit déjà le plus souvent de se relever lentement de la position allongée. En même temps, des exercices efficaces pour la circulation sont utiles: vous pouvez déjà activer le reflux veineux en position couchée ou assise en étirant les pieds et en les ramenant vers vous. Cela active la pompe veineuse. Entre la position allongée et la position debout, vous pouvez aussi intercaler une phase assise de deux minutes.

Ensuite, une alternance de températures chaudes et froides fait du bien. Les douches dites écossaises sont adaptées.

Les patients souffrant de varices devraient enfiler leurs bas de contention pour éviter la congestion du sang dans les jambes.

Une tasse de thé noir ou de café peut également être utile. En outre, un apport de liquide suffisant (2 à 3 litres) est important pour apaiser les symptômes.

publié le 25.07.2018


Cela pourrait également vous intéresser: