Fermer

Vivre plus sainement?

Crampes musculaires nocturnes: que faire?

Une crampe dans les mollets pendant la nuit? Très douloureuse, elle arrive souvent sans prévenir. Les causes sont en général bénignes. Consulter un médecin est cependant judicieux.

Retour en arrière dans les années 1980: à l’issue d’un samedi à succès, où nous avions gagné plusieurs matches, mon équipe de football junior et moi nous étions qualifiés pour la finale quadrangulaire du dimanche. La journée avait été longue, les matches durs et âprement disputés, le sol de la salle sans pitié pour les os et les muscles. Au milieu de la nuit de samedi à dimanche, je me suis réveillé avec le visage contracté par la douleur: le gros orteil était bizarrement tourné vers le haut et l’extérieur, écarté des autres orteils, le mollet était très dur et émettait clairement un SOS.

Le diagnostic est simple, même pour les profanes: j’avais une crampe musculaire nocturne et tous ceux qui en ont déjà eux-mêmes souffert une fois le savent: le phénomène cesse le plus souvent au bout de quelques secondes ou minutes. Cependant, la probabilité d’avoir des crampes musculaires est forte. D’après des études, on estime que jusqu’à 50 pour cent de tous les individus souffrent, à un moment ou à un autre, de crampes du mollet. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Que faire en cas de blessures liées au sport?

Tout sur le sujet
Comment prévenir

En fonction des causes, il peut être utile:

  • de bien choisir ses chaussures
  • de boire suffisamment (objectif: 2 l/jour)
  • de boire un verre d’eau avant d’aller dormir
  • de réduire sa consommation d’alcool
  • de prendre des douches écossaises
  • de porter des bas de contention la nuit (après avis médical)
  • de placer un coussin souple sous les genoux
  • de faire des massages musculaires en soirée

Il a été constaté, et cela est confirmé par des études scientifiques, qu’il est bénéfique de s’étirer régulièrement les pieds et les mollets avant de se coucher, idéalement en suivant les conseils donnés par un physiothérapeute. Avec une alimentation équilibrée, une carence en magnésium est plutôt rare, si bien qu’en l’absence de contrôle effectué en laboratoire, la prise systématique des poudres miracles si populaires est à déconseiller.

Tout d’abord, une crampe musculaire est une contraction involontaire, mais maximale d’un muscle, le plus souvent dans un mollet, un pied ou une cuisse. Cette tension maximale est désagréable et douloureuse. Il y a trois déclencheurs pour les crampes.

Le muscle lui-même

Les crampes musculaires touchent surtout des sportifs ou des individus relativement jeunes et sont provoquées par une sollicitation excessive des groupes musculaires correspondants. Mais les personnes manquant de souplesse en sont aussi souvent victimes en raison d’une interaction complexe des tendons et des muscles.

Un dérangement d’une unité de commande

En cas de hernie discale, par exemple, le muscle ne peut plus être correctement activé par le nerf.

Une erreur système

Des crampes musculaires peuvent survenir en cas de diabète, de maladie thyroïdienne, mais aussi chez des femmes enceintes en bonne santé. La carence en magnésium relève aussi de cette catégorie. Les effets secondaires de certains médicaments sont fréquemment sous estimés.

La liste des causes possibles des crampes musculaires nocturnes est longue.

Pour cette raison, et afin de pouvoir exclure d’autres maladies, un examen médical approfondi est important.

Ma crampe du mollet évoquée au début – vous vous en doutiez – était le résultat d’une sollicitation musculaire excessive, si bien que j’ai pu me rendormir après un bref étirement et jouer à nouveau sans problème dès le lendemain.

de Dr. méd. Philipp Keller,

publié le 16.10.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bilan de santé de medbase

S'abonner