Tout pour ne pas rouiller

L’arthrose est la maladie articulaire la plus répandue. Un grand nombre de mesures simples permettent cependant de limiter les symptômes.

Les personnes âgées sont les plus fortement frappées par cette usure des articulations. Les premières douleurs apparaissent généralement entre 50 et 60 ans. Selon des études, de l’arthrose a toutefois pu être attestée chez une personne sur quatre âgée de 34 ans.

Qu’elle touche la main, les doigts, les épaules ou la hanche, l’arthrose peut se ressentir dans plusieurs articulations, parfois de façon simultanée. Sa forme la plus répandue est l’arthrose du genou

Un manque d’amortisseurs

L’arthrose est la conséquence de la disparition progressive de la couche de cartilage située autour d’une articulation. Chez les personnes en bonne santé, cette couche de cartilage aux deux extrémités osseuses joue le rôle d’un amortisseur qui permet des mouvements parfaits et sans douleurs.

Chez les personnes souffrant d’arthrose en revanche, cette protection fait défaut car le cartilage s’amenuise à mesure que l’arthrose progresse et les extrémités osseuses frottent les unes contre les autres. La liberté de mouvement diminue progressivement et la douleur augmente dans la plupart des cas.

Faire de l’exercice peut aider

Il est possible, mais pas obligatoire, qu’une arthrose s’accompagne de gonflements et d’inflammations de l’articulation. Une sensation de raideur articulaire est également souvent ressentie. La pratique d’exercice permet généralement d’observer une amélioration.

Pour soulager l’arthrose, les médecins recommandent non seulement davantage d’exercice mais aussi une réduction du poids corporel. Une forte surcharge pondérale sollicite encore davantage l’articulation du genou et contribue souvent à l’apparition d’arthrose dans les jeunes années.

Médicaments ou injections

Les médicaments permettent habituellement de bien maîtriser la douleur. Mais cette méthode thérapeutique s’accompagne souvent d’effets secondaires déplaisants et de troubles gastro-intestinaux, voire de dépressions, d’œdèmes ou d’hypertension.

Les méthodes visant à développer le cartilage au moyen d’injections ont plus ou moins de succès. Une opération (prothèse articulaire) semble être moins dangereuse pour la hanche que pour l’articulation du genou, d’une structure encore plus complexe.

Importance de l’alimentation

Conseils alimentaires en cas d’arthrose

Les aliments suivants ont pour réputation de lutter contre l’arthrose. Toutes les informations reposent sur des études.
Ail: on prête à ce produit miracle un effet protecteur sur les articulations, et en particulier à l’allicine qu’il contient.
Brocoli: le brocoli (avec les pousses de brocoli) est riche en sulforaphane. Cette substance a pour réputation de protéger le cartilage des nouvelles atteintes et de ralentir la progression de l’arthrose.
Jus de grenade: du fait de son effet antioxydant, cette boisson aurait l’avantage de ralentir la destruction du cartilage.

Le rôle de l’alimentation ne devrait en aucun cas être sous-estimé. Pour soulager l’arthrose, il est nécessaire de renoncer à des produits souvent appréciés tels que l’alcool, le café et le sucre, sans oublier la nicotine. Il est également conseillé d’éviter les excès de viande et de charcuterie, car ces dernières stimulent la production de substances inflammatoires dans le corps.

En revanche, une alimentation basique (alcalifiante) est des plus recommandée, avec beaucoup de salade, de fruits et de légumes qui veillent à couvrir largement les besoins en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Les pommes de terre sont aussi un produit typiquement basique.

Par ailleurs, on connaît bien l’action anti-inflammatoire des acides gras oméga-3, que l’on trouve principalement dans certaines espèces de poissons (harengs, maquereaux).

de Markus Sutter


Cela pourrait également vous intéresser: