Que faire en cas de hernie discale?

Les hernies discales sont très douloureuses et réduisent la mobilité. Comment les prévenir?

bruno-groebli.jpg
Dr Bruno Gröbli

Chiropraticien ASC/ECU au Medbase Medical Center de Saint-Gall Centre.

Alors que l’on veut attraper sa serviette après la douche ou que l’on secoue sa couette, un court mais vigoureux pincement se fait sentir dans le dos. Ensuite, plus rien ne va. A l’origine de ces douleurs, un disque intervertébral situé, tel un coussin, entre les corps vertébraux. Ce disque assure la mobilité de la colonne vertébrale et amortit les chocs. Son enveloppe fibreuse entoure un noyau gélatineux et sous l’effet d’une sollicitation inappropriée ou excessive, ou encore d’un accident, elle peut se déchirer, libérant alors le noyau gélatineux, qui peut faire pression sur un nerf ou sur la moelle épinière. C’est ainsi que naît une hernie discale.

bandscheibe.jpg

Hernie discale

Lorsque l’enveloppe du disque intervertébral (en bleu) se déchire, le noyau se déplace et fait pression sur les nerfs (en rouge)

Hernie discale

Lorsque l’enveloppe du disque intervertébral (en bleu) se déchire, le noyau se déplace et fait pression sur les nerfs (en rouge)

Un bon diagnostic est essentiel

Un dos musclé

Bien sûr, le mieux est encore d’éviter les hernies discales, dont l’apparition est favorisée par les déficiences posturales, les mauvaises positions, les positionnements du corps répétitifs et rigides et les mouvements abrupts. Pour les prévenir, il est conseillé d’adopter une posture ménageant le dos et de pratiquer beaucoup d’activité physique. Il est utile de disposer d’une musculature dorsale puissante, à développer par des exercices ciblés.

Une action rapide s’impose pour les patients se plaignant d’insensibilités et de troubles des réflexes, de perte de contrôle de la vessie ou de l’intestin, voire de paralysies. Une visite chez le chiropraticien ou chez le médecin s’impose alors d’urgence et parfois l’opération est inévitable. Dans la majorité des cas, la hernie se limite néanmoins à des douleurs et des diminutions de la mobilité. Il est donc important de bien détecter et identifier une hernie discale. Les hernies discales se produisent le plus souvent au niveau du rachis cervical inférieur ou du bas de la colonne lombaire. Les douleurs peuvent apparaître soudainement et avec une intensité extrême, mais aussi se déclarer de manière insidieuse.

Dans la phase aiguë et lorsqu’une opération n’est pas nécessaire, il est conseillé de mettre les disques intervertébraux au repos et de les refroidir. Pour soulager les nerfs comprimés, l’intervention précise d’un chiropraticien peut faire des miracles. La reprise de l’activité physique ne devrait ensuite se faire qu’après une amélioration suffisante – de préférence avec le suivi d’un professionnel. Dans les cas graves également, le traitement chiropratique permet souvent d’éviter une opération. Un diagnostic et un traitement rapides et compétents sont alors essentiels.

Publié le 02.02.2017,

de Dr Bruno Gröbli


Cela pourrait également vous intéresser: