Fermer

Vivre plus sainement?

Vaut-il mieux réchauffer ou refroidir en cas de douleurs?

Que choisir: un enveloppement froid ou une bouillotte chaude? C’est la cause des douleurs qui permet de savoir si le froid ou la chaleur pourra les atténuer. Une femme médecin nous explique.

Bon à savoir: refroidir ou garder au chaud?
  • Le froid est idéal en cas d’entorses, de contusions, d’ecchymoses et d’inflammations fraîches.
  • Il peut atténuer des douleurs telles que des maux de tête.
  • La chaleur aide à détendre les tensions.
  • En cas de douleurs abdominales, la chaleur peut avoir un effet antispasmodique.

Attention! Il ne faut pas utiliser la chaleur en cas d’inflammations aiguës.

En cas de doute, il convient d’écouter son corps. Un traitement par le froid ou par la chaleur doit toujours procurer des sensations agréables.

C’est si vite arrivé: un léger faux pas et le pied gonfle et fait mal. En pareil cas, il faut poser un Coolpack froid, ou compressée gelée, juste après l’accident pour que les vaisseaux endommagés se contractent le plus rapidement possible. Le froid soudain empêche le liquide de pénétrer dans les tissus lésés, évitant ainsi un gonflement encore plus important ou une ecchymose.

Le froid contre le processus d’inflammation

Le traitement par le froid entraîne un rétrécissement des vaisseaux sanguins, diminue le métabolisme cellulaire et lutte contre toute inflammation des tissus existante ou naissante. Le froid réduit également la vitesse de conduction nerveuse, ce qui atténue les douleurs. De plus, la tension musculaire est accrue à court terme.

Si un gonflement est déjà présent, il convient d’utiliser des enveloppements froids, un enveloppement à base de séré ou un coussin de noyaux de cerises que l’on aura préalablement stockés au congélateur afin d’aider l’évacuation du liquide. La glace n’est pas recommandée.

(poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

La chaleur détend les muscles

Autre méthode thérapeutique éprouvée: l’application systématique de froid dans des baignoires ou une chambre cryogénique (-110°C). Cette procédure est anti-inflammatoire et atténue les douleurs chroniques telles que la fibromyalgie et des maladies rhumatismales inflammatoires.

La chaleur agit très différemment. Elle stimule le métabolisme et le tonus musculaire diminue, ce qui a pour effet d’atténuer les douleurs et de détendre en cas de tensions musculaires. De plus, la chaleur a des effets positifs sur les douleurs de l’arthrose chronique – tant qu’il n’existe aucune inflammation. Si tel est le cas, il ne faut pas utiliser la chaleur. Même chose en cas de rougeur locale, d’inflammation et de fièvre.

Dr méd. Eva Engler, médecin spécialiste FMH en médecine interne générale, médecine physique et de réadaptation, médecine du sport SSMS, Medbase Thoune

de Dr méd. Eva Engler,

publié le 19.06.2018


Cela pourrait également vous intéresser: