Fermer

Vivre plus sainement?

Les pouvoirs de guérison du froid

Les sportifs vont dans la chambre froide pour se régénérer, les patients souffrant de rhumatismes soulagent leurs douleurs avec des compresses froides et les nageurs vantent les effets relaxant d’un bain rafraîchissant.

Vue de l’extérieur, la chambre froide ressemble à s’y méprendre à un sauna. Pourtant, à l’intérieur, il n’y fait pas chaud mais un froid glacial. Dans une chambre froide, la température est plus basse que partout ailleurs dans la nature. À moins 110 degrés, la peau perd soudainement cinq à huit degrés. Un être humain ne peut supporter ce froid extrême qu’en raison du niveau très faible d’humidité.

«La thérapie par le froid sur le corps entier entraîne une série de changements positifs. La libération de l’hormone du bonheur, la dopamine, réduit la douleur et améliore le bien-être des patients», explique Franziska Schulte, physiothérapeute à la clinique de santé et de réadaptation Eden à Oberried, au bord du lac de Brienz. Le froid a un effet sur les récepteurs de la douleur et de la température, ce qui réduit la tension musculaire et stimule le métabolisme et la circulation sanguine.

Pas pour tout le monde

Une thérapie par le froid peut renforcer le système immunitaire et influencer positivement les processus inflammatoires dans l’organisme. La liste des maladies et des troubles traités par cryothérapie, comme on l’appelle dans le jargon technique, est longue. «Le traitement par le froid est indiqué pour les maladies articulaires inflammatoires chroniques, les états douloureux chroniques, les rhumatismes des tissus mous, les maladies auto-immunes, la bronchite spastique, la neurodermite et bien plus encore», affirme Franziska Schulte.

La thérapie peut également aider à lutter contre les troubles du sommeil, le burn-out ou les humeurs dépressives. Toutefois, le traitement par le froid ne convient pas à tout le monde et peut même être dangereux. Il faut donc toujours demander un avis médical avant d’entamer une thérapie.

(Continuez à lire ci-dessous...)

Aide en cas de blessures sportives

Vers le dossier

Nager dans l’eau glacée

La natation dans l’eau glacée est un sport extrême qui exige beaucoup du corps et peut rapidement devenir dangereux pour les débutants. Cependant, les nageurs en eau glacée expérimentés du monde entier vantent les effets bénéfiques de la baignade en eau froide. C’est notamment le cas de Talita Bonfils, membre du club de natation zurichois Limmat Sharks.

Lorsque l’avocate a commencé à pratiquer la natation en eau glacée, ce n’était pas pour des raisons de santé, mais la nage dans le lac glacé a eu des effets secondaires inattendus: «J’ai plus d’énergie et je suis pratiquement immunisée contre les rhumes», dit-elle. En outre, les crises d’asthme qu’elle faisait par le passé ont presque complètement disparu. Lorsqu’elle le peut, elle se baigne dans l’eau froide deux fois par semaine.

Maladies chroniques

Le rétablissement d’une patiente à la clinique du lac de Brienz montre que la thérapie par le froid peut également être efficace en cas de maladie chronique. Avant la thérapie, la Valaisanne, née en 1945, souffrait d’arthrite chronique et de polyarthrite. Le traitement à la clinique de santé et de réadaptation Eden a connu un succès rapide. Ses douleurs ont diminué et sa motricité fine s’est améliorée. Après environ un an de traitement, la patiente n’avait plus aucun symptôme.

Une jeune fribourgeoise de 36 ans atteinte de lupus érythémateux a également bénéficié de la thérapie par le froid. Le lupus érythémateux est une maladie auto-immune qui peut également endommager la peau. Depuis ses expositions régulières au froid de deux ou trois minutes à Bienne, son état s’est amélioré. «Je suis moins fatiguée, le mal de dos a presque disparu», dit-elle convaincue.

La méthode Kneipp

Yvonne Schnetzer, conseillère en santé à l’Association suisse de la méthode Kneipp (Schweizer Kneippverband), utilise l’eau froide à diverses fins: comme entraînement vasculaire mais aussi pour activer le système immunitaire. «Dès que je sens que ma gorge commence à me gratter, je fais un bain de bras froid et les symptômes disparaissent», explique la conseillère en santé.

Si elle ne parvient pas à s’endormir le soir, elle se relève et plonge ses bras dans l’eau froide. En cas de problèmes digestifs ou après un repas opulent, elle applique du froid sur son ventre. En hiver, elle marche sur la neige fraîchement tombée. «Ce n’est pas seulement amusant, mais ça stimule aussi le métabolisme.»

La méthode Kneipp offre un large éventail de possibilités. Yvonne Schnetzer: «Je suis convaincue de cette méthode pour prendre soin de moi. Et puis, chez nous, l’eau froide est disponible presque partout.»

de Fatima Vidal,

publié le 10.08.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg