Fermer

Vivre plus sainement?

Dépistage précoce: des check-up judicieux

Les examens de dépistage aident à déceler précocement des maladies. Mais quelles méthodes sont utiles et lesquelles ne le sont pas? Une vue d’ensemble.

iris-schwarzfischer.jpg

Dr méd. Iris Astrid Schwarzfischer est médecin généraliste et directrice de Medbase Frauenfeld.

En principe, les examens de dépistage sont judicieux. Ils servent notamment à déceler des indicateurs et des maladies qui touchent surtout le cœur et le système vasculaire. Ils fournissent également de précieuses indications lors du dépistage précoce de cancers tels que ceux du col de l’utérus, du sein, de la peau ou du côlon, et sont aussi réalisés dans des affections oculaires comme le glaucome, ainsi que pour des examens prénataux et de prévention dentaire.

En l’état actuel des connaissances, les examens de dépistage ci-dessous sont considérés comme judicieux:

  • Pression artérielle
    Mesures de la pression artérielle à partir de 20 ans, environ tous les 3 à 5 ans
  • Lipides sanguins
    Mesures du cholestérol à partir de 35 ans, environ tous les 3 à 5 ans, et plus fréquemment en cas de facteurs de risques ou d’antécédents familiaux
  • Glycémie
    Mesures de la glycémie à partir de 45 ans, environ tous les 3 ans, et plus fréquemment en cas de facteurs de risques ou d’antécédents familiaux
  • Artères abdominales
    Echographie à partir de 50 ans, environ tous les 5 ans
  • Yeux
    Examens des yeux à partir de 50 ans, environ tous les 3 ans
  • Col de l’utérus
    Dépistage du cancer du col de l’utérus: frottis (PAP) de 20 à 65 ans, chez les femmes sexuellement actives
  • Coloscopie
    A partir de 50 ans, tous les 10 ans jusqu’à l’âge de 70 ans. Contrôles tous les 5 ans chez les patients à risques dont un ou plusieurs membres de la famille sont atteints d’un cancer du côlon, de polypes intestinaux ou de maladies intestinales inflammatoires chroniques
  • Grossesse
    Examens de grossesse sur recommandation du gynécologue. La délivrance d’un carnet de maternité est conseillée
  • De la petite enfance à l’adolescence
    Examens réguliers chez le pédiatre, tout d’abord - en fonction du développement de l’enfant - à intervalles rapprochés puis plus longs
  • Dents
    Visite annuelle chez le dentiste

(poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Examens controversés

La radiographie des seins (mammographie) de la femme compte parmi les examens plutôt controversés. Un grand nombre d’études n’ont pas montré d’utilité confirmée. Mais lorsque le cancer du sein est fréquent dans une même famille, la mammographie chez les femmes à partir de 40 ans est plutôt considérée comme judicieuse.

La détermination du taux de PSA (protéine de la prostate) est judicieuse chez les hommes dès l’âge de 50 ans lorsque le cancer de la prostate est fréquent dans une même famille. Sinon, l’utilité de l’examen n’est pas confirmée.

Les «kits de collecte de selles» sont tout autant contestés: l’analyse porte sur la présence ou non de sang dans les selles et est plutôt considérée comme une méthode non spécifique donnant des résultats souvent faux-positifs ou faux-négatifs.

de Dr med. Iris Schwarzfischer,

publié le 13.11.2017

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: