Fermer

Vivre plus sainement?

N’ayons pas peur de la ménopause

Durant la transition vers la ménopause, les femmes observent fréquemment une dégradation de leur santé. Faut-il simplement accepter cette destinée? Pas nécessairement. Vous trouverez ici de précieux conseils issus de la science.

Etude «Frauengesundheit 40+» (santé des femmes dès 40 ans) de l’université de Zurich – participez maintenant!

Vous êtes une femme âgée de 40 à 75 ans, êtes dynamique et aimeriez en savoir plus sur votre santé? Vous êtes alors ici exactement au bon endroit! Jamais la question de la bonne santé et de la préservation de celle-ci n’a été plus présente qu’aujourd’hui. A cela s’ajoute le souhait de rester en forme et alerte physiquement et mentalement jusqu’au grand âge. Une étude de l’Institut psychologique de l’université de Zurich se penche sur la question de savoir quels facteurs biologiques, psychologiques et sociaux contribuent à ce que les femmes de 40 ans et plus vieillissent en bonne santé.

Vous trouverez d’autres informations sur l’étude ainsi que le lien pour participer sur: www.frauengesundheit40plus.ch (uniquement en allemand).

Pour vous remercier de votre participation, vous recevrez un profil de santé personnalisé complet.

L’équipe de Frauengesundheit reste à votre entière disposition pour toutes questions et suggestions: frauengesundheit@psychologie.uzh.ch.

Souvent, la période située peu avant et après la ménopause (dernières menstruations) est marquée par de désagréables modifications physiques et psychiques. Des études montrent que par leur mode de vie, les femmes peuvent influencer activement leur santé physique et mentale. Les conseils suivants ont pour objectif de vous aider à passer la ménopause en bonne santé et heureuse.

Exercice physique et sport

Trouvez une forme d’exercice qui vous plaise. Peu importe alors qu’il s’agisse d’aller tranquillement promener le chien ou de faire des longueurs à la piscine. Vous serez récompensée par une humeur plus égale et un certain bien-être. Faire de l’exercice en pleine nature a de multiples répercussions positives. La lumière du soleil est bonne pour le taux de vitamine D et peut ainsi aider à prévenir la perte osseuse (ostéoporose).

Une activité physique régulière peut par ailleurs ramener les lipides sanguins (taux de cholestérol) à un bon équilibre et ainsi aider à réduire le risque de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension. Chercher à s’orienter lors d’une randonnée ou d’un jogging en forêt a même des répercussions positives sur le siège de la mémoire dans notre cerveau. En fonction de l’intensité de l’entraînement, on recommande entre 75 et 150 minutes d’exercice par semaine. Le plaisir sera accru si vous vous y adonnez avec des personnes partageant les mêmes centres d’intérêts que vous. L’exercice sera ainsi plus agréable et vous entretiendrez en même temps d’anciennes et de nouvelles amitiés.

Suffisamment de sommeil

38 à 60% des femmes font état de problèmes d’endormissement et de sommeil durant la période précédant la ménopause. Beaucoup d’entre elles subissent bouffées de chaleur et sueurs nocturnes durant leur sommeil. Ici, l’acupuncture, la pleine conscience, le yoga ou encore l’activité physique peuvent aider. Des mesures toutes simples comme éviter les repas trop lourds, l’alcool et la caféine avant d’aller se coucher peuvent également contribuer à améliorer le sommeil. Il est par ailleurs recommandé de bien aérer votre chambre avant de vous coucher. Votre sommeil s’en ressentira et vous serez également plus en forme la journée. Les femmes qui aiment bien faire une sieste après le repas de midi ne doivent pas dormir longtemps. Avoir une sensation de faim après une petite sieste est un signe indiquant que vous êtes déjà entrée dans une phase de sommeil profond.

Alimentation riche en nutriments et pauvre en calories

Au milieu de leur vie, les femmes minces peuvent également voir s’installer de disgracieux bourrelets, plutôt dans la région abdominale. Souvent, cela n’est pas dû à un changement d’alimentation mais à un métabolisme de base plus bas (calories brûlées au repos). La raison à cela est la réduction de la masse musculaire liée à l’âge.

Il est d’autant plus important d’adapter son alimentation aux besoins de son propre organisme. Privilégiez une alimentation riche en nutriments mais pauvre en calories. Les produits complets et des sources de protéines puisées dans la viande, le poisson, les œufs ou les légumineuses, associés à des légumes colorés, sont sains et rassasiants. Un délicieux petit-déjeuner à base de flocons d’avoine, de fruits frais et de produits laitiers aide non seulement à prévenir les fringales, mais il est prouvé qu’il améliore aussi l’humeur. Octroyez-vous sans crainte un verre de vin de temps en temps en bonne compagnie, ou un gâteau que vous aurez confectionné vous-même au lieu de renoncer strictement au plaisir de la table.

de Serena Fiacco,

publié le 20.06.2018

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: