Fermer

Vivre plus sainement?

Le meilleur moyen contre les douleurs menstruelles

Comment les femmes peuvent-elles réduire d’un quart les douleurs abdominales qui les affectent chaque mois?

Les crampes dans le bas-ventre une fois par mois: environ quatre femmes sur dix en souffrent peu avant ou au début de leurs règles. Une quelconque forme de douleur est même ressentie par neuf femmes sur dix.

Bouillotte, antidouleurs, pilule contraceptive ou encore «tenir bon» sont les méthodes thérapeutiques les plus courantes. Une méthode alternative plus saine et globalement meilleure consisterait à pratiquer un sport trois fois par semaine.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

Amélioration «cliniquement significative»

Selon le bilan d’un groupe de scientifiques de l’association «Cochrane», grâce au sport, la «dysménorrhée» s’améliorerait en moyenne de 25 points sur une échelle de 100 points. D’un point de vue clinique, ce résultat est significatif.

Les chercheurs ont analysé 10 études dans lesquelles des jeunes femmes souffrant de douleurs menstruelles modérées à sévères se sont vu prescrire après tirage au sort, soit de l’exercice, soit aucun traitement. Selon l’expérience, il pouvait s’agir d’étirements doux, de yoga, d’aérobic ou de Zumba.

La Zumba, plus efficace que les étirements

L’entraînement de haute intensité plus exigeant se serait révélé plus efficace que les variantes plus douces. Toutes les participantes aux différentes études devaient s’entraîner au moins trois par semaine pendant 45 à 60 minutes par séance d’entraînement. Dans certaines études, les participantes faisaient une pause pendant leurs règles.

Les chercheurs déplorent le fait que seules 754 femmes aient participé aux dix études, ce qui réduit la pertinence des résultats par rapport à ceux d’études de grande envergure. Pourtant, même si les preuves scientifiques de l’effet bénéfique du sport sur les douleurs menstruelles restent encore faibles, les femmes concernées devraient envisager d’essayer cette méthode.

Pratiquement aucun effet secondaire

Premièrement, parce que le sport est bon pour la santé à bien des égards et, deuxièmement, parce qu’il ne comporte pratiquement aucun risque d’effets secondaires.

Source: «Cochrane Database of Systematic Reviews»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 13.11.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner une carte annuelle de Fitness d'une valeur de Fr. 1420.-.

S'abonner