Fermer

Vivre plus sainement?

Ce que les enfants devraient et ne devraient pas boire

Les préférences dans l’enfance influencent les goûts à l’âge adulte. Ce que les enfants devraient boire selon leur âge.

Pas de boissons lactées sucrées, pas de boissons caféinées, pas de limonades (pas même celles à teneur réduite en calories), pas de lait d’amandes, de riz, d’avoine ou autres «laits» végétaux. Et du jus de fruit pur mais en petites quantités. C’est ce que préconisent pour les enfants de moins de cinq ans plusieurs sociétés spécialisées américaines de premier plan, y compris les académies de pédiatres, de dentistes pédiatriques et de nutritionnistes.

Dans les premières années de leur vie, les enfants consomment beaucoup de calories avec les boissons. Ce qu’ils boivent aura un impact sur leur santé plus tard.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

Scientifiquement démontré

Les conseils des experts se fondent sur des données scientifiques:

  • Les bébés ne devraient boire que du lait maternel ou du lait maternisé spécial pendant les six premiers mois de leur vie.
  • De six à douze mois, les experts recommandent de familiariser l’enfant au goût de l’eau, dès qu’il commence à manger des aliments solides.
  • Entre un an et deux ans, le lait entier peut être ajouté à la liste des boissons en plus de l’eau. Un peu de jus de fruit pur est possible, mais il est préférable de donner à l’enfant des fruits à manger, conseillent les experts.
  • De la deuxième à la cinquième année, il convient de lui donner de l’eau et du lait écrémé à boire. Et – le cas échéant – du jus de fruits pur en très petites quantités, de préférence coupé avec de l’eau.

Environ dix grammes de sucre par décilitre

La plupart des enfants conservent les préférences qu’ils développent dans la petite enfance jusqu’à l’âge adulte. Ainsi, si un enfant s’habitue à boire des boissons très sucrées dès son plus jeune âge, il consommera des quantités considérables de sucre au fil des années, rien qu’avec ses boissons.

Le jus de fruit, par exemple, contient cinq à 15 grammes de sucre par décilitre, la limonade environ dix grammes par décilitre – sans avoir une valeur nutritionnelle particulière, comme le soulignent les sociétés spécialisées américaines.

Uniquement pour les enfants ne présentant aucune allergie

Elles précisent que leurs recommandations ne s’appliquent qu’aux enfants en bonne santé, mais pas à ceux qui, par exemple, ne tolèrent pas le lactose ou souffrent de certaines allergies. Elles conseillent aux parents qui donnent à boire à leurs enfants du lait de substitution à base de plantes (p. ex. du lait d’amande) de consulter un spécialiste.

En effet, certains nutriments du «lait» à base de plantes seraient moins bien assimilés par l’organisme que ceux du lait de vache. Et il est important pour le développement de l’enfant qu’il consomme par exemple suffisamment de protéines, de calcium et de vitamine D.

Source: «American Heart Association»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 23.10.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un bilan de santé de medbase

S'abonner