Du dopage pour les joueurs d’échecs

Peut-on se doper pour jouer aux échecs? Oui, si l’on connaît les bonnes substances et que la partie ne dure pas longtemps, affirme une étude.

Les 39 joueurs d’échecs masculins ont joué chaque jour vingt parties de 15 minutes, adaptées à leurs capacités, contre le logiciel «Fritz 12». Ils ont alors reçu – sans savoir ce qu’ils recevaient – trois substances différentes capables d’améliorer la fonction cérébrale: un jour, le modafinil, un médicament psychostimulant que les médecins prescrivent en cas d’hypersomnie. Un autre jour, le méthylphénidate, connu par beaucoup en tant que médicament nommé «Ritaline» et utilisé dans le traitement de l’hyperactivité (TDAH). La troisième substance était de la caféine, dont la dose administrée deux fois par jour correspondait approximativement à trois à quatre tasses d’espresso. En comparaison avec un placebo, les hommes n’ont fondamentalement pas gagné plus souvent contre «Fritz 12» sous l’influence de ces substances. Mais si l’on considère uniquement les parties bouclées en 15 minutes, on a pu observer un effet: dans ces cas précis, le modafinil et le méthylphénidate amélioraient la performance – les joueurs gagnaient plus souvent.

Source: «European Neuropsychopharmacology 2017» 

 

de Martina Frei

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: