Fermer

Vivre plus sainement?

Le jogging est contagieux

Si les amis des réseaux sociaux courent plus vite ou plus longtemps que soi-même, les propres performances augmentent.

La comparaison avec des amis des réseaux sociaux pousse à accroître sa propre performance. Cela vaut aussi pour les amis en ligne qui courent un peu plus que soi-même. C’est ce qu’a démontré une nouvelle étude. Si des amis courent un kilomètre de plus que d’habitude, on a alors tendance à courir soi-même en moyenne 300 à 600 mètres de plus. Il en va de même lorsque des amis des réseaux sociaux courent plus vite ou plus longtemps.

La performance est immédiatement mise en ligne

Pour cette étude, les données de plus d’un million de coureurs amateurs dans le monde ont été analysées. Ceux-ci utilisaient un outil qui recensait automatiquement par GPS les distances parcourues et les mettait directement en ligne. Ainsi, les amis pouvaient voir qui avait couru, et avec quelle performance. Sur cinq ans, plus de 350 millions de kilomètres de course ont ainsi été totalisés

Des chercheurs américains ont alors analysé qui était «ami» avec qui et comment ces amis influençaient réciproquement leur comportement de course. Ils ont ainsi constaté que les hommes se laissaient fortement influencer par les performances d’amis hommes et plus faiblement par celles de femmes. En revanche, les femmes étaient uniquement influencées par d’autres femmes. En moyenne, on pouvait voir que si les amis couraient dix minutes de plus, l’on courait soi-même environ quatre minutes de plus. Si les amis, en pratiquant ce hobby, brûlaient dix calories supplémentaires, ils incitaient leur cercle à davantage d’effort et à brûler 3,5 calories en plus.

Source: «Nature Communications» 2017.

de Martina Frei


Cela pourrait également vous intéresser: