Fermer

Vivre plus sainement?

Un asthme à surveiller

Souvent, le diagnostic d’asthme est inexact. C’est ce que révèle une étude portant sur plus de 600 adultes. Les spécialistes conseillent de faire vérifier ce résultat régulièrement.

Vérifier les résultats

Selon les experts, cette étude vient montrer à quel point il est important de vérifier de temps en temps si le diagnostic d’asthme est encore valable.

Source: Aaron SD et al: Reevaluation of Diagnosis in Adults With Physician-Diagnosed Asthma. «JAMA» 2017;317(3):269-279 (Résumé de l’étude, anglais)

Pour toutes les personnes participant à l’étude, un médecin avait diagnostiqué de l’asthme au moins une fois au cours des cinq années précédentes. Mais lors d’un examen plus approfondi avec des tests de la fonction pulmonaire, il a été constaté que chez un patient sur trois, cette affection n’était pas ou plus présente.

On ne sait exactement si l’asthme a «évolué» au fil du temps ou si le diagnostic était erroné au départ. Une personne sur quatre prenant auparavant des médicaments quotidiennement contre le prétendu asthme a pu les arrêter sans danger. Un an plus tard, pratiquement toutes ces personnes ne ressentaient toujours aucun symptôme.

Un examen obligatoire de la fonction respiratoire

Le diagnostic de l’asthme ne devrait être posé que lorsqu’un examen de la fonction respiratoire en atteste. Sur les 203 patients chez lesquels on ne pouvait confirmer l’asthme, 119 ne se souvenaient pas d’avoir jamais effectué un tel test.

Chez douze participants à l’étude, les chercheurs ont trouvé d’autres pathologies, en partie graves, venant expliquer les symptômes imputés à l’asthme, telles que des troubles anxieux, des maladies cardiaques ou des resserrements au niveau du larynx.

Publié le 09.03.2017,

de Martina Frei


Cela pourrait également vous intéresser: