Fermer

Vivre plus sainement?

Comment aménager son logement de manière ergonomique

Un intérieur mal aménagé peut être à l’origine de douleurs dorsales, problèmes de hanche et autres maux. Un peu d’attention permet d’éviter les erreurs.

S’agissant des douleurs dorsales, beaucoup pensent qu’être assis en permanence devant le clavier de l’ordinateur en est la cause, mais presque personne n’incrimine l’aménagement de son logement. Pourtant, c’est justement là que nombre de douleurs trouvent réellement leur origine: sur le canapé, dans la cuisine ou au lit.

Avant d’acheter des meubles, faire quelques calculs en vaut donc la peine: la taille (en centimètres), divisée par 3,72, donne la hauteur d’assise la plus saine pour la plupart des individus. Cette formule s’applique également au canapé, le poids du corps entrant ici également en ligne de compte: si les coussins sont trop mous, les personnes de forte corpulence qui s’assoient dessus sont littéralement «englouties». Et cela n’est pas bon pour les hanches. Si celles ci sont fléchies à plus de 90 degrés en position assise, ce sont notamment les sujets souffrant d’arthrose de la hanche qui ont toutes les peines du monde à se relever. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Ménager son dos

Le dos aussi est l’une des parties du corps qui souffrent à la maison. Les motifs en sont, par exemple, des tables trop basses. La hauteur de table la meilleure d’un point de vue ergonomique s’obtient en divisant la taille par 2,48.

Les tâches ménagères sont une autre cause des douleurs dorsales. À la maison, beaucoup d’hommes et de femmes utilisent trop le haut de leur corps pour nettoyer, cuisiner ou soulever une charge, et trop peu les muscles de leurs jambes. Au lieu de fléchir le buste vers le four de cuisson, il vaut mieux plier davantage les genoux et travailler «en sollicitant les jambes». Ou, par exemple en faisant la cuisine, adopter une posture avec hanches et genoux légèrement fléchis.

Dans la cuisine, les personnes de petite taille peuvent la plupart du temps adapter plus facilement plans de travail et placards peu ergonomiques à leur corps: il suffit d’utiliser un marchepied pour compenser la hauteur. Les sujets plus grands peuvent travailler avec une planche pour rehausser le plan de travail, celui-ci devant, idéalement, être au moins à hauteur de hanche. Pour des personnes très grandes, c’est plus difficile. Pour elles, la seule solution est de rehausser meubles et appareils de cuisine. Cet investissement pour la santé en vaut cependant la peine, car un intérieur aménagé de façon ergonomique permet à long terme d’économiser des frais médicaux. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Informations complémentaires sur les problèmes de dos et de hanches

Tout sur le sujet ergonomie

Conseils

  • Lors d’un achat, ne prêtez pas seulement attention à la couleur et au design d’un meuble, mais aussi à son ergonomie. Des meubles coûteux ne sont pas automatiquement meilleurs de ce point de vue.
  • Faites-vous conseiller par un vendeur qui s’y connaît un peu en ergonomie. Il devrait tenir compte de votre stature, de votre poids et de votre âge. Le mieux est de demander conseil dans plusieurs magasins.
  • Qui a, par rapport à d’autres, des jambes particulièrement longues ou courtes, devrait en tenir compte pour calculer la hauteur d’assise.
  • Quand les différences de taille entre adultes vivant dans le même foyer sont très importantes, il faut choisir un canapé avec des éléments d’assise de fermetés différentes ou comportant des coussins.
  • Qui se sent raide après s’être levé le matin devrait vérifier son matelas.
  • Remplacer son matelas tous les huit à dix ans d’environ. Il existe un niveau de fermeté adapté à chaque masse corporelle. Le mieux est d’acheter deux matelas, de sorte que chacun puisse choisir le niveau de fermeté adapté à son poids.
  • En cas de problèmes de hanches, aller aux toilettes peut devenir pénible, car la plupart des WC sont montés trop bas. Un rehausseur permet de se relever plus facilement.
  • Un «contrôle d’ergonomie» effectué à domicile par un physiothérapeute ou une spécialiste de l’ergonomie peut aider à détecter les points posant problème dans le logement et à améliorer la situation.
  • Réfléchissez dès la construction de votre maison à vos besoins en matière d’ergonomie (et aussi à ceux qui seront les vôtres quand vous aurez vieilli). Pensez par exemple à l’entrée dans la baignoire ou à la hauteur des placards de cuisine et du four.

de Lisa Steffen,

publié le 06.03.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

Abonnez-vous à la newsletter iMpuls et gagnez 3x50.–

Inscrivez-vous
geschenkkarte-gelb.jpg