Fermer

Vivre plus sainement?

Comment être assis correctement?

Le problème pour les personnes qui travaillent dans les bureaux ne vient pas des charges lourdes ou des intempéries, mais de la position assise permanente et du manque d’exercice.

Les tâches de bureau sont un défi à notre organisme: rester assis sans interruption est contraignant pour la musculature du squelette, la colonne vertébrale et les ligaments. De plus, nous sommes souvent mal assis. Etre correctement assis n’est pourtant pas si difficile: il faut adopter une posture bien droite, éviter d’avoir le dos voûté et régler la hauteur du siège de manière que bras et jambes forment un angle droit. Si l’on est assis trop haut, des repose-pieds sont utiles. Ils soulagent un peu plus la musculature des jambes et du dos. Il faut en outre être assis sur toute la surface du siège et s’appuyer sur le dossier si possible. Poser les bras sur les accoudoirs du fauteuil ou sur la surface du bureau soulage la région des épaules.

Etre assis correctement est facile

Etre assis correctement est encore plus facile avec un poste de travail aménagé en conséquence. Les repose-poignets permettent, par exemple, de soulager les épaules et la nuque. Avec un coussin de siège, on peut créer une assise inclinée: de cette façon, le bassin se redresse, et on est presque automatiquement assis dessus avec le dos droit. Muscles, ligaments et disques sont alors soulagés tout au long du dos et permettent de respirer plus profondément. Il en va de même avec les sièges «assis à genoux». Toutefois, le défaut de ces sièges est que les genoux sont soumis à une plus forte charge et que la circulation sanguine dans les jambes est moins bonne.

Selle ou ballon à la place du fauteuil

Sur les sièges dits «selles» également, les hanches basculent vers l’avant, rendant possible une position debout assise – on est assis quelque trente centimètres plus haut que sur un siège de bureau traditionnel – qui ménage le dos. L’avantage: le sang circule beaucoup mieux dans les jambes et la position adoptée est, dans l’ensemble, meilleure. (poursuivez votre lecture ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Les sièges ballons ont longtemps été considérés comme un remède miracle pour une position assise saine. On croyait que le continuel léger mouvement renforçait les muscles et permettait de maintenir la rectitude de la colonne vertébrale. Mais solliciter les muscles en permanence peut entraîner une surcharge, et il manque des accoudoirs qui soulagent les épaules.

L’alternance est bénéfique

Par contre, l’alternance permanente est un remède miracle. Un pupitre réglable en hauteur est vivement recommandé car il permet de combiner travail debout et travail assis. Certains ne jurent que par des chaussures MBT portées en permanence pour effectuer debout les tâches de bureau. Leurs semelles rondes et l’insuffisance de maintien activent des muscles peu utilisés des pieds et des articulations. Cependant, au bout de six semaines environ, l’effet positif disparaît, l’organisme s’étant habitué à ces chaussures.

Même la position debout peut conduire à un excès, car ce qui est nuisible, c’est d’être toujours dans la même position. Il est recommandé de faire toutes les heures quelques pas, de s’étirer et de bouger. Même en position assise, il est possible de faire des exercices impliquant le haut du corps et les bras. Si on ne se lève pas ou ne bouge pas régulièrement, un poste de travail, fût-il ergonomique, ne peut rien pour nous.

Etre assis correctement chez soi

Chez soi, on peut aussi être «mal» assis si on croise les jambes ou si on se vautre complaisamment dans son fauteuil avec le dos voûté. Les canapés ont souvent un rembourrage trop souple et on y est assis trop bas. Une couverture pliée peut être utile, au moins pour être assis suffisamment haut.

de Claudia Langenegger,

publié le 10.11.2017


Cela pourrait également vous intéresser: