Fermer

Vivre plus sainement?

Se lever pour mieux vivre

Interrompre brièvement son activité en position assise en se levant vaut de l’or: cela est bénéfique à la santé et fait du bien au mental.

Que l’on se lève pour aller chercher un café ou se rendre brièvement aux toilettes, l’effet est bénéfique. Toujours. Car les êtres humains sont faits pour se déplacer. Une position assise prolongée est une torture pour la colonne vertébrale et pour nos muscles.

Se lever, une panacée universelle

L’action de se lever est un véritable remède miracle. En effet, l’interruption de la position assise provoque de nombreuses choses dans notre corps: dès que nous quittons notre position durable, nous activons les muscles inactifs, luttons contre les raideurs musculaires, soulageons la colonne vertébrale et stimulons notre digestion et notre circulation sanguine. En bougeant, nous assurons par ailleurs un apport de liquide suffisant dans les disques intervertébraux, et nous prévenons les thromboses et les varices tout en évitant que le pancréas ne secrète trop d’insuline du fait de son inactivité.

En d’autres mots: l’activité physique améliore la densité osseuse et la mobilité des articulations, protège des hernies discales, réduit le risque de diabète, de maladies vasculaires et d’hypertension.

Bouger contre la grippe

Pendant la saison grippale, cet effet positif est particulièrement intéressant: en bougeant, nous renforçons notre système immunitaire. Quitter brièvement la position assise stimule simultanément le bien-être psychique et ravive notre humeur car notre cerveau est alors approvisionné en oxygène et en substances nutritives. Notre concentration et notre perception s’en trouvent ainsi améliorées. Lorsque nous sommes debout, il nous est également plus facile de respirer profondément par le ventre, ce qui a un impact positif sur la fonction pulmonaire. (Poursuivez votre lecture ci-dessous …)

En lien avec le sujet

Rester assis est un risque pour la santé

Le manque d’activité physique et la position assise prolongée (sédentarité) sont des facteurs de risque pour la santé. Comme le montre le monitorage de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), un grand nombre de Suisses et de Suissesses sont en position assise jusqu’à 15 heures par jour. Même si les employés de bureau contrebalancent souvent leur activité assise par de l’exercice physique, cette position monotone ne peut être compensée par du sport que dans certaines limites. Il importe bien davantage d’intégrer une activité régulière sur le poste de travail ou en présence d’une position assise prolongée à la maison.

Se lever par habitude

Il est en vérité très facile de se lever régulièrement au cours de sa journée de travail. Pour aller plus loin, il est aussi possible d’opter pour un pupitre réglable en hauteur, de pratiquer des réunions debout, de ne pas s’asseoir dans le bus ou d’aller au travail à pied. Les employeurs devraient également veiller à ce que leur personnel se lève et bouge davantage - ce qui aura un effet bénéfique sur la satisfaction et la santé de leurs employés et, partant, sur leurs performances.

de Claudia Langenegger,

publié le 23.11.2017


Cela pourrait également vous intéresser: