Une aide contre le grincement de dents

Certaines personnes surmontent le stress la nuit durant leur sommeil en grinçant des dents. Comment y remédier.

«Serre les dents», dit un vieux dicton lorsqu’il s’agit de gérer les situations de stress. Et la plupart d’entre nous le fait: la journée, nous pressons la mâchoire supérieure et la mâchoire inférieure l’une contre l’autre en cas de stress, et la nuit, nous surmontons le stress et ce que nous avons vécu en faisant grincer et en meulant les dents. «Le bruxisme induit des processus appris inconsciemment qui se déclenchent presque automatiquement en cas de fort stress émotionnel», explique Jens Christoph Türp, spécialiste du diagnostic fonctionnel aux cliniques universitaires de médecine dentaire de Bâle. Même si on le voulait, on ne pourrait pas arrêter de grincer des dents ou de les serrer. «Pratiquement tout le monde serre les dents et les fait grincer un peu». Mais les grincements de dents sont plus marqués chez environ 20% de la population, et à long terme, cela peut entraîner des dommages sur l’appareil masticateur.

Des tensions dans la nuque et la mâchoire

Chez ces personnes, on observe des symptômes typiques de l’habitude de grincement appelée «bruxisme» dans le jargon technique: il s’agit souvent de tensions dans la nuque et la mâchoire, parfois même des douleurs des muscles masticateurs, survenant le matin. Rarement, des douleurs dentaires non spécifiques viennent s’y ajouter. Le dentiste constate souvent lors d’un examen de routine qu’il a devant lui une personne qui grince des dents. «On observe de nettes surfaces polies dans la zone des dents de devant, mais aussi et surtout au niveau des canines», explique Jens Christoph Türp.

Gouttière occlusale auprès du dentiste ou en ligne?

Les gouttières occlusales disponibles dans les drogueries ou le commerce en ligne et que l’utilisateur doit modeler lui-même sous l’eau chaude avant la première utilisation sont vendues au prix d’environ 90 francs. La fabrication sur mesure chez le dentiste coûte au moins trois fois plus. «Mais avec une gouttière fabriquée de manière professionnelle par le dentiste, on a la garantie qu’elle est parfaitement adaptée», précise Jens Christoph Türp. Ce dernier recommande une gouttière qui saisit en général toutes les dents de la mâchoire supérieure et que l’on porte pendant son sommeil. «Fabriquée dans les règles de l’art, une telle gouttière dure au moins 10 ans». Mais la gouttière antibruxisme n’élimine pas la cause. Le stress – dans la vie professionnelle ou personnelle – est la cause la plus fréquente du bruxisme. Selon des études, le grincement de dents est beaucoup plus rare chez les seniors que chez les personnes scolarisées ou qui travaillent.

Une force de 50 kilogrammes sur chaque dent

L’importante protection de la dent, l’émail dentaire, n’est déjà plus assurée. Dans les cas extrêmes, des parties de dents se cassent sous l’effet de la pression. Rien d’étonnant quand on sait que le poids exercé sur une seule dent en cas de grincement de dents peut atteindre 50 kilogrammes. A cela s’ajoutent des muscles masticateurs épaissis et durs comme de la pierre, qui sont douloureux en cas de contact ciblé.

L’avantage des gouttières occlusales est prouvé

La gouttière occlusale a fait ses preuves en termes d’atténuation des symptômes. «L’avantage des gouttières antibruxisme est scientifiquement prouvé», dit J. C. Türp. Des études réalisées en laboratoires du sommeil montrent une réduction de 50% de l’activité musculaire nocturne. Les gouttières entraînent une répartition uniforme des forces importantes qui sont transmises sur les dents et les os maxillaires lors du grincement et du serrement. Et elles protègent les dents contre l’usure liée au grincement de dents. Une prothèse dentaire souffre également de la forte pression de la mâchoire, si bien que des facettes éclatent ou que la céramique peut se briser.

de Andreas Grote


Cela pourrait également vous intéresser: