Fermer

Vivre plus sainement?

Le Low Carb contre les gencives enflammées

Que le régime «Low Carb» aide à perdre du poids, beaucoup le savent. Mais le fait qu’il améliore aussi notablement une inflammation des gencives en l’espace de quatre semaines seulement est une nouveauté.

La prescription du dentiste en cas d’inflammation des gencives pourrait à l’avenir être la suivante: pas de glucides «raffinés» comme le sucre ou de la farine fleur, 130 grammes maximum par jour de féculents, beaucoup de légumes et de fruits riches en nitrates, mais peu de produits d’origine animale. Et avec cela, chaque jour, une dose d’acides gras oméga-3, de la vitamine C, de la vitamine D et des antioxydants, par exemple une poignée de baies ou une tasse de thé vert.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

Dans une expérience menée avec 30 personnes, la moitié d’entre elles suivait ce régime tandis que l’autre moitié conservait son alimentation habituelle. «Nous avons été surpris de voir que l’alimentation saine – au bout de quatre semaines seulement – faisait reculer nettement l’inflammation de la gencive», déclare Johan Wölber, directeur de l’étude, de l’Université de Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne.​​​​​​​

Moins de saignements

«L’indice gingival» (IG), qui mesure la sévérité de la tendance au saignement de la gencive, a ainsi diminué de plus de 40%, de 1,04 à 0,61 point avec une alimentation saine – alors même que les participants à l’étude devaient renoncer au fil dentaire et au nettoyage des espaces interdentaires. Chez les personnes qui s’alimentaient comment d’habitude, l’IG se montait au début à 0,92 et à la fin à 0,74. «Comme ils étaient sous observation, les sujets se sont peut-être lavé les dents un peu plus intensément», suppose J. Wölber.

Il part du principe que l’inflammation de la gencive est liée en grande partie à l’alimentation. «Il s’agit probablement d’une inflammation vasculaire. Si elle persiste, des germes colonisent alors vraisemblablement la gencive», précise le scientifique.

Des acides gras oméga-6 nocifs

L’alimentation occidentale classique a la réputation de favoriser les inflammations. On suppose ici un rapport défavorable des acides gras oméga-6 et oméga-3, et un excès de glucides raffinés.

Sources: «EuroPerio9» congrès 2018, «BMC Oral Health»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 22.08.2018


Cela pourrait également vous intéresser: