Fermer

Vivre plus sainement?

Une gêne répandue

La mauvaise haleine, aussi appelée halitose, est un désagrément courant. Mais la plupart des personnes qui en souffrent ne le remarquent même pas. Les bactéries sont généralement la cause des odeurs dans la bouche.

La mauvaise haleine est un désagré-ment répandu, qui peut survenir chez chacun d’entre nous, surtout le ma-tin. Mais pour environ 5% de la population, e phénomène dépasse une certaine tolérance communément acceptée. Les  personnes concernées ne sont souvent pas conscientes du problème, car leur odorat s’y est tout simplement habitué. 

Petite astuce pour vérifier si l’on a mauvaise haleine: sentir l’intérieur de son poignet après y avoir rapidement passé la langue. Option plus téméraire: on peut aussi demander à un proche de faire un «test d’odeur».

Pour sensibiliser quelqu’un sur ce sujet, il faut faire montre de tact. Le mieux est d’aborder le problème à l’écart des autres, de décrire l’odeur sans mots blessants, et de choisir des termes que l’on supporterait soi-même d’entendre.

C’est de la faute aux bactéries

L’action de bactéries présentes dans la bouche et les voies respiratoires est la cause la plus fréquente de la mauvaise haleine. En décomposant les cellules mortes des mu-queuses, les restes de nourriture et le mucus, ces bactéries engendrent des produits de dé-composition malodorants incriminés dans la mauvaise haleine. Tous les aliments n’ont pas les mêmes effets: ce sont surtout la viande et les repas riches en protéines qui, en se désagrégeant en acides aminés sous l’action des bactéries, produisent ces substances. 

Plaque dentaire, résidus d’aliments entre les dents, caries, profonds sillons sur la langue, ou amygdales mal en point représentent des espaces de vie pour les bactéries. Lorsque la sécrétion de salive est trop faible, leur prolifération est facilitée. Une muqueuse buccale enflammée peut également aggraver la mauvaise haleine. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Voici comment garder vos dents saines

Le sucre, afin d’éviter une haleine désagréable en cas de fringale

Mais la bouche n’est pas le seul lieu impli-qué: la mauvaise haleine peut aussi provenir du nez, des poumons ou de l’œsophage. Une production excessive de mucus en cas d’aller-gie ou des alvéoles pulmonaires remplies de mucus peuvent la provoquer. Plus surprenant: la faim est aussi une cause d’halitose. 

Quant au reflux de suc gastrique dans l’œsophage,  il provoque non seulement de mauvaises odeurs, mais aussi fréquemment un goût amer et salé dans la bouche. À noter enfin que la mauvaise haleine peut aussi provenir d’une insuffisance rénale, de maladies du foie, de l’appareil digestif ou de tumeurs.

Ce qui aide en cas d’halitose

  • S’assurer d’une bonne hygiène buccale: nettoyer les espaces interdentaires.
  • Se gargariser une fois par jour avec du thé noir.
  • Mâcher une feuille de menthe.
  • Manger une pomme, du chou-rave ou une carotte.
  • Réduire ou supprimer la viande, l’ail et l’oignon.
  • Manger équilibré.
  • Finir le repas avec un fruit.
  • Stimuler la production de salive en buvant suffisamment.
  • Manger moins le soir en cas de reflux.
  • S’abstenir de fumer.
  • Respirer le moins possible par la bouche.
  • Se brosser les dents avant d’aller au lit. Rincer avec un bain de bouche en aspirant entre les dents et se gargariser

de Dr Hans-Wolfgang Mahlo,

publié le 01.02.2019


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner 3 bons-saveur d'une valeur de Fr. 70.-

S'abonner