La toux peut durer jusqu’à 6 semaines

On s’inquiète souvent d’une toux prolongée. Cette inquiétude est souvent non fondée. Dominik Batliner nous indique, dans l’interview, quand il faut consulter.

dominik-batliner.jpg
dominik-batliner.jpg

Dominik Batliner est spécialiste en médecine interne générale au centre de santé Santémed de Saint-Gal

Quelles sont les principales causes de la toux?

Dans la plupart des cas, la toux fait suite à un refroidissement tout à fait normal déclenché par des virus. Une sinusite en est parfois la cause, parce que, la nuit, des mucosités s’écoulent dans l’arrière de la gorge et mènent à une irritation. Des remontées acides peuvent aussi déclencher une toux. Parfois, certains médicaments en sont même responsables, comme les antihypertenseurs. Mais cela est plutôt rare.

Que peut-on faire pour éviter le déclenchement de la toux?
L’air sec dans les pièces ou la poussière favorisent sans aucun doute la toux. Des inhalations régulières et un apport suffisant en liquide peuvent contribuer à ce que les muqueuses restent humides. Lorsqu’il fait froid dehors, il est utile d’inspirer par le nez. Ainsi, la température de l’air peut déjà être régulée dans le nez et réduire la toux irritative.

Combien de temps dure une toux «normale»?
Après une infection des voies respiratoires supérieures, il est tout à fait courant qu’une toux dure quatre à six semaines. Cela est désagréable et parfois aussi douloureux. Mais les personnes concernées et leurs proches s’inquiètent souvent inutilement. Une toux prolongée n’est pas nécessairement une toux chronique. Le mieux est de faire preuve de patience, de boire beaucoup et de garder le repos.

Pourquoi toussons-nous?

Le réflexe de toux est déclenché par toute une série de stimulations mécaniques, chimiques et thermiques: froid soudain, acide gastrique qui irrite le larynx et, bien entendu, mucosités, inhalation de fumée ou corps étrangers. Dans différents organes, il existe des récepteurs de toux qui, après la stimulation correspondante, déclenchent une toux: pas seulement dans les bronches, mais aussi dans le nez, dans l’œsophage, dans l’estomac et même dans les oreilles.

Quand devrait-on consulter?

Dans ce domaine, il faut clairement différencier les cas: si une personne âgée souffre d’une fièvre persistante, de problèmes respiratoires, de bruits de sifflement ou d’expectorations sanguinolentes, elle devrait consulter le plus tôt possible. Une toux «aboyante» chez les enfants devrait également nous alerter. Ou encore un bruit de sifflement chez un enfant en bas âge: un corps étranger pourrait en être la cause.

Mais d’une manière générale, sans ces symptômes, la décision de consulter dépend de la souffrance ressentie.

La toux peut-elle être un signe révélateur de l’asthme?

Lorsqu’une toux dure longtemps, qu’elle n’est pas clairement accompagnée de symptômes de refroidissement et que l’on a connaissance, dans la famille, d’une allergie au pollen ou de cas fréquents d’asthme, il peut s’agir d’asthme. Une toux sèche après une activité sportive – surtout dans le froid – pourrait indiquer un asthme d’effort. Dans ces cas, il y a lieu de consulter un médecin pour en déterminer les causes.

Publié le 08.02.2017


Cela pourrait également vous intéresser: