Fermer

Vivre plus sainement?

Un remède naturel à chaque douleur

La nature offre un remède contre de nombreux maux et douleurs – en Suisse également. Aperçu des dix plantes médicinales les plus appréciées.

Marronnier d’Inde

Aesculus hippocastanum (fruits)

rosskastanie.jpg
rosskastanie.jpg

Emplacement/origine: emplacements humides et ombragés jusqu’à 1200 mètres d’altitude. Il doit son nom latin aux croisades des Ottomans, qui apportaient des graines de marrons pour la médecine vétérinaire. La farine de marrons servait, en temps de guerre, de savon «bolus» pour les mains rugueuses.

Utilisation: les extraits peuvent atténuer les désagréments en cas de légères insuffisances veineuses et de varices, comme les sensations de lourdeur et les gonflements. Il ne fait souvent effet qu’après plusieurs semaines. Le marronnier d’Inde est également utilisé pour soulager les démangeaisons ou brûlures en cas d’hémorroïdes.

Effet: le principal agent actif s’appelle escine. L’escine a un effet vasoconstricteur. Elle réduit les œdèmes en cas de lésions veineuses et a une action légèrement anti-inflammatoire.

Arnica

Arnica montana (fleur)

arnika.jpg
arnika.jpg

Emplacement/origine: prairies de montagnes vierges d’engrais, pâturages pauvres en calcaire et sols marécageux acides. Des variétés cultivées sont utilisées pour la fabrication de médicaments.

Utilisation: externe, p. ex. en tant que pommade après des blessures sportives et des accidents avec contusions, entorses ou ecchymoses, en cas d’œdèmes après une fracture ou de douleurs musculaires. La teinture d’arnica pure peut causer des irritations cutanées, de sorte qu’elle devrait être bien diluée. Une application prolongée génère souvent des inflammations ou des eczémas. Les allergies à l’arnica sont fréquentes. Attention si vous avez connaissance d’une allergie aux astéracées!

Effet: la plante a un effet anti-inflammatoire, décongestionnant et antibactérien.

Onagre

Oenothera biennis (huile de graines)

nachtkerze.jpg
nachtkerze.jpg

Emplacement/origine: nous vient d’Amérique du Nord, où elle était utilisée par les Indiens en cas de contusions et d’ecchymoses. On la rencontre souvent sur les remblais de voies ferrées, les terrains vagues, les bords des routes et les talus. Les fleurs ne s’ouvrent que le soir. Fleurs, feuilles, graines et racines sont comestibles.

Utilisation: l’onagre peut être absorbée ou appliquée. Elle peut s’avérer bénéfique en cas de dermatite atopique ou de peau sèche (effet en partie au bout de douze semaines seulement). On l’utilise également en cas de douleurs aux seins. Attention en cas d’épilepsie ou de schizophrénie: en combinaison avec certains médicaments en particulier, elle peut déclencher des crampes après l’absorption.

Effet: les graines d’onagre contiennent de l’acide gamma-linolénique à effet anti-inflammatoire.

Aubépine

Crataegus monogyna/oxyacantha (feuilles avec fleurs)

weissdorn.jpg
weissdorn.jpg

Emplacement/origine: ce buisson épineux aime les emplacements chauds et secs dans les clairières, les forêts de feuillus et les lisières de forêt jusqu’à env. 1500 mètres d’altitude.

Utilisation: selon les enseignements, l’aubépine peut, en cas de faiblesse cardiaque, améliorer la performance du cœur au bout de quelques semaines. L’agence européenne des médicaments recommande son utilisation en cas de troubles cardiaques nerveux comme des palpitations, quand des maladies graves ont été exclues, ainsi que pour atténuer les symptômes légers de stress et pour un meilleur endormissement.

Effet: augmente la capacité de pompage du cœur et veille à ce que les artères et muscles cardiaques soient mieux irrigués. Fait aussi baisser la pression artérielle.

Valériane

Valerian officinalis (racine)

baldrian.jpg
baldrian.jpg

Emplacement/origine: la valériane aime les sols humides des forêts, les marais et les rives des ruisseaux ou des fleuves. Elle peut atteindre deux mètres de hauteur. Son odeur provoque chez les chats un état proche de l’euphorie, et elle a aussi la réputation d’attirer les poissons.

Utilisation: faiblement dosée, elle stimule la performance en cas d’agitation nerveuse ou d’angoisse (par exemple avant un examen). Avec la mélisse, la passiflore et le houblon, elle fait partie des plantes médicinales les plus renommées contre les troubles légers du sommeil.

Effet: la valériane a un effet apaisant et stimule la concentration. Ses ingrédients influencent l’effet de certains neurotransmetteurs dans le cerveau. En plus fortes doses, elle favorise l’endormissement nocturne.

Lierre

Hedera helix (feuilles)

efeu.jpg
efeu.jpg

Emplacement/origine: le lierre grimpe avec ses racines sur les arbres, les rochers et les murs jusqu’à 20 mètres de hauteur. Le lierre est une sorte de liane arborescente. Il privilégie les forêts de feuillus clairsemées et peut atteindre 450 ans.

Utilisation: atténue les symptômes de maladies bronchiales chroniques et inflammatoires et les inflammations aiguës des voies respiratoires. Les patients souffrant de gastrites ou d’ulcères à l’estomac devraient être prudents avec le lierre. Cette plante ne devrait pas non plus être administrée à des enfants de moins de deux ans.

Effet: en raison de son effet bronchodilatateur et expectorant, le lierre est utilisé comme médicament contre la toux. Les racines de primevère ont également un effet expectorant.

Consoude

Symphytum officinale (racine)

beinwurz.jpg
beinwurz.jpg

Emplacement/origine: la vraie consoude privilégie les zones des rives ou les prairies humides. Elle est répandue dans toute la Suisse.

Utilisation: la consoude aide en cas de tendinites, de douleurs articulaires ou musculaires ainsi qu’en cas de bursites. Elle contribue à résorber les hématomes.

Effet: la consoude favorise la cicatrisation et a un effet anti-inflammatoire. Elle contient des alcaloïdes pyrrolizidinaux, hépatotoxiques et potentiellement cancérigènes. Mais les produits finis contenant de la consoude tels que disponibles dans les pharmacies et les drogueries ne contiennent que quelques traces de ces substances nocives.

Lavande

Lavandula officinalis (fleurs, huile essentielle)

lavendel.jpg
lavendel.jpg

Emplacement/origine: fleurit sur les talus secs, chauds, ensoleillés et protégés du vent avec des sols calcaires. Son nom provient du latin «lavandula», qui signifie laver et renvoie probablement à la lavande en tant qu’additif de bain.

Utilisation: en cas de maux de tête, appliquer sur les tempes de l’huile ou des fleurs écrasées. Peut aussi aider en cas de gonflements et avoir un effet antispasmodique et constipant en cas de diarrhées. Attention aux huiles essentielles comme l’huile de lavande chez les bébés, les enfants en bas âge et les asthmatiques: elles peuvent provoquer une détresse respiratoire.

Effet: apaisant en cas de stress et d’agitation interne ainsi qu’en cas d’épuisement. A des effets sédatifs et antibactériens ainsi qu’une action antifongique, éloigne les mouches et les insectes.

Millepertuis

Hypericum perforatum (herbe)

johanniskraut.jpg
johanniskraut.jpg

Emplacement/origine: pousse sur les friches ensoleillées, aux bords des prairies ou des forêts.

Utilisation: externe, en tant qu’huile, p. ex., il est censé atténuer les douleurs musculaires et nerveuses, aider lors de blessures contuses et apaiser les peaux sèches et irritées. L’huile contient d’autres agents actifs que ceux des capsules ou des comprimés. Ceux-ci peuvent aider en cas de légères dépressions, leur effet ne se déployant généralement qu’au bout de quelques semaines. Le millepertuis augmente la sensibilité lumineuse de la peau. Il modifie, pour de nombreux médicaments, le spectre d’action dans le sang.

Effet: la plante a des effets antibactériens, antiviraux et décongestionnants. Elle peut améliorer l’humeur, apaiser les angoisses et atténuer la nervosité.

Camomille

Chamomilla recutita / Matricaria recutita

kamille.jpg
kamille.jpg

Emplacement/origine: provient à l’origine de l’Europe du Sud et de l’Est, mais on la trouve aujourd’hui dans presque toute l’Europe. Pousse sur les champs de céréales, les friches et les dépotoirs. Le terme de «Chamomilla» signifie en fait «pommier nain».

Utilisation: tisane à la camomille en cas de ballonnements et pour des gargarismes en cas d’inflammations des gencives et de la gorge. Pour soigner les rhumes et la toux, faire des inhalations de camomille (attention aux brûlures). Les personnes allergiques à d’autres composacées, comme p. ex. l’armoise, devraient éviter la camomille.

Effet: la camomille aide en cas d’inflammations. Elle a une action décongestionnante, antibactérienne et antispasmodique dans l’appareil digestif et elle favorise la cicatrisation des plaies.

de Martina Frei


Cela pourrait également vous intéresser: