Fermer

Vivre plus sainement?

Comment lutter contre les mauvaises odeurs corporelles

Odeurs de transpiration et autres peuvent venir gâcher la vie, de soi-même et des autres. Il existe cependant des moyens de maîtriser ce problème.

Certaines choses rendent les gens vraiment puants, au sens littéral du terme. Il s’agit alors d’une odeur corporelle désagréable, parfois même agressive.

À quoi sont dues ces odeurs?

Manque d’hygiène: lorsque l’on ne nettoie pas assez les endroits dégageant de la transpiration (aisselles, parties intimes, pieds).

Alimentation: des épices comme le curry, mais surtout l’ail et l’oignon, peuvent conduire à des odeurs corporelles.

Certains groupes de personnes sont également davantage concernés que d’autres. Chez les adolescents tout particulièrement, les glandes sudoripares sont généralement perturbées à la puberté sous l’effet des hormones, déclare Prof. Peter Häusermann, médecin en chef en dermatologie à l’Hôpital universitaire de Bâle. Les femmes seraient parfois aussi confrontées à des problèmes d’odeurs lors des menstruations («odeur de poisson»). Il s’agit toutefois d’un phénomène très individuel.

Que faire contre les odeurs corporelles?

Un bon déodorant est une possibilité qui a fait ses preuves pour lutter contre les odeurs corporelles pendant une période donnée.

Dans la littérature spécialisée, on fait l’éloge de nombreux remèdes de grand-mère susceptibles de lutter contre le problème. Les produits suivants peuvent aider:

  • citron: le citron est un remède miracle souvent cité. Non seulement il neutralise l’odeur, mais en plus il contribue à limiter la formation de sueur grâce à ses composants. On peut par exemple frotter un demi-citron sur les aisselles.
  • vinaigre de vin: l’acidité du vinaigre de cidre dispose d’un effet comparable au citron. Il présente toutefois l’inconvénient de dégager une autre odeur désagréable.
  • réglisse: cette racine venue d’Asie s’utilise de multiples façons. À partir de son jus, on confectionne de la réglisse, qui est délicieuse et a également une action médicinale. La réglisse est antibactérienne.
  • jus de tomate: les avis sont partagés quant à l’effet du jus de tomate, qui serait une arme secrète contre les odeurs. Tandis que certains ne jurent que par celui-ci, d’autres contestent son efficacité réelle. Pour celles et ceux qui veulent malgré tout l’essayer: pour un bain complet, verser un demi-litre de jus de tomate dans l’eau du bain.
  • se laver: en se lavant régulièrement, on est déjà sur la bonne voie. Mais attention: un lavage trop fréquent dégrade le film protecteur acide de la peau.
  • les chaussures de sport et vêtements malodorants baignés de sueur doivent tout d’abord être lavés avec un rinçage désinfectant puis, après le séchage, placés pendant quelques jours dans le compartiment à glace ou au congélateur dans un sac de congélation refermable. Ce procédé doit être répété régulièrement.
  • Il est conseillé de porter des vêtements légers ne moulant pas trop le corps, de préférence dans des matériaux naturels comme le coton

Est-il utile de se raser les poils des aisselles?

Quand le collègue de bureau sent mauvais

Que faire lorsque la «personne incriminée» n’est même pas consciente du problème occasionné? La plupart des individus ne se doutent pas qu’ils sentent mauvais.

Une mise au pilori publique («ça sent mauvais ici») dans un bureau paysager est absolument à éviter. Il est préférable de mener un petit tête-à-tête avec la personne à la fin de la journée de travail. Choisir alors soigneusement ses mots et opter pour une formulation courtoise, car il s’agit d’un thème intime et délicat. Il est recommandé de se placer au même niveau et de ne pas hésiter à parler de ses propres problèmes similaires. Si rien n’y fait, c’est au supérieur qu’il revient de s’attaquer à ce problème.

Le fait que l’on transpire pendant le sport et que l’on dégage alors une odeur désagréable n’est pas directement lié à la sueur. «La sueur, en elle-même, n’a pas d’odeur.» Elle est composée à 99 pour cent d’eau, et ce sont les autres substances contenues dans le pour cent restant, c’est-à-dire les protéines, les acides aminés ou l’urée, qui sont responsables de l’odeur déplaisante. L’odeur de transpiration caractéristique n’apparaît que lorsque la sueur est décomposée par des bactéries, souvent sous les bras. Cela est en relation avec les poils, indique le médecin. Pour remédier à l’odeur de transpiration, il recommande donc de raser les poils des aisselles. Un traitement par antibiotique local est également envisageable.

Toutefois, les odeurs corporelles ne sont pas uniquement gênantes, elles peuvent aussi être un signal d’avertissement pour certaines maladies. Le dermatologue P. Häusermann ne souhaite toutefois pas s’avancer davantage sur ce terrain. La seule chose qui lui vienne à l’esprit est qu’en cas d’affections graves du foie ou des reins, les patients dégagent une odeur corporelle particulière. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Informations intéressantes sur l'odeur corporelle

Les odeurs corporelles chez les personnes âgées

Selon les résultats d’une équipe de recherche des États-Unis, l’odeur corporelle d’un individu évolue en fonction de son âge. Ainsi, les personnes âgées auraient bien une odeur spécifique, résultant d’un mélange de secrétions cutanées, d’activité bactérienne et de déchets des organes. Les personnes d’un certain âge souffrent fréquemment de troubles du métabolisme et des organes. L’incontinence joue aussi un rôle. La peau peut alors sentir l’urine.

Notre perception des odeurs est toutefois influencée par nos sentiments. Une odeur que nous percevons comme changée chez une personne peut nous amener à ne plus pouvoir «sentir» tout à coup cette personne, car nos sentiments à son égard ont changé. Il n’est pas nécessaire ici qu’il y ait un changement d’odeur, cela peut être le pur fruit de l’imagination.

de Markus Sutter,

publié le 31.08.2018

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: