Les sprays et les collyres sont très efficaces

Comment atténuer les symptômes les plus graves du rhume des foins – et pourquoi vivre à la ferme serait bon pour les enfants: André Dietschi, médecin généraliste, nous renseigne.

André Dietschi, comment vient-on à bout d’un rhume des foins?

On peut éviter certains allergènes en dormant par exemple fenêtres fermées lorsque la plante incriminée est en phase de floraison. En outre, un rinçage nasal le soir permet d’éliminer le pollen qui s’est déposé sur les muqueuses. Les sprays pour le nez et les collyres aident aussi à apaiser les symptômes les plus gênants. Enfin, on peut obtenir de bons résultats avec les cures de désensibilisation, qui consistent à injecter par petites doses l’allergène responsable, afin que le corps puisse s’y habituer.

andre-dietschi
Les enfants qui grandissent à la ferme, au milieu des animaux, sont ensuite moins sujets aux allergies.
Dr med. André Dietschi, Spécialiste en médecine générale

Notre mode de vie aseptisé est-il la cause de l’augmentation constante du nombre de personnes allergiques?

On constate en effet que les enfants qui grandissent à la ferme, au milieu des animaux, sont ensuite moins sujets aux allergies que les jeunes citadins.

Peut-on prévenir ce type de problème en supprimant certains aliments de l’alimentation des bébés?

Il semble que les enfants qui ont été allaités durant les quatre à six premiers mois de leur vie soient moins touchés. Cependant, le lien entre des denrées spécifiques et la prévalence des allergies n’a pas pu être établi.

André Dietschi est spécialiste de médecine interne et du sport et directeur du centre Santémed de Diepoldsau (SG).

Publié le 15.03.2017


Cela pourrait également vous intéresser: