Fermer

Vivre plus sainement?

Les hormones bio-identiques ne sont utiles que dans deux cas de figure

Les «biohormones» composées individuellement auraient, dit-on, de merveilleux effets et ne comporteraient aucun risque. Des scientifiques ont vérifié la véracité de ces assertions publicitaires.

Si l’on en croit les éloges à leur sujet, les «biohormones» dosées et composées individuellement sont merveilleuses: naturelles, très efficaces, sans effets secondaires ni risques, elles aideraient à lutter contre divers problèmes de santé, des humeurs dépressives aux douleurs articulaires et à la rétention d’eau. Sans parler de leur effet rajeunissant.

Chimiquement parlant, ces hormones, dites aussi «bio-identiques», correspondent aux hormones propres à l’organisme. Elles sont extraites du soja ou de l’igname, par exemple, et transformées en crèmes, pilules ou autres produits.

Prescription individuelle

Les biohormones, qui sont composées individuellement pour chaque individu, sont également en vogue, mais ne sont officiellement approuvées par aucune autorité de contrôle des médicaments.

Douze scientifiques ont examiné de près les allégations sur l’effet de ces hormones bio-identiques combinées (lien en anglais) et ont rédigé un rapport sur mandat des célèbres «National Academies of Sciences, Engineering and Medicine» américaines.

Utiles dans seulement deux cas de figure

Pour se faire une opinion, les scientifiques ont pris en compte les expériences des patients, ont parlé aux médecins qui prescrivent des hormones bio-identiques, ont étudié la littérature scientifique et générale et ont contacté les fabricants.

Cependant, le panel a trouvé peu de preuves de l’efficacité et de la sécurité des hormones bio-identiques combinées individuellement, et encore moins de preuves de la véracité des allégations marketing. Les scientifiques ont donc conclu que les biohormones prescrites individuellement ne devraient pas être utilisées dans plus de deux situations.

(Poursuivez votre lecture après les encadrés…)

Pour en savoir plus sur les hormones

D’une part, si une personne est allergique aux préparations hormonales autorisées par l’autorité de contrôle des médicaments et, d’autre part, si elle a besoin d’une certaine dose pour laquelle il n’existe aucune préparation autorisée.

La raison de cette recommandation n’est pas seulement le manque de preuves sur l’efficacité, mais aussi des préoccupations en termes de sécurité. Si les biohormones sont chimiquement identiques à celles produites par l’industrie pharmaceutique, on peut logiquement s’attendre aux mêmes risques d’effets secondaires tels que des thromboses, par exemple. Cependant, il n’existe pratiquement pas d’études sur ce sujet.

Dosage imprécis

Les scientifiques mettent en garde contre d’éventuels surdosages ou sous-dosages, qui peuvent facilement se produire, et contre une possible contamination par d’autres substances. La dose de biohormones est souvent déterminée par des tests de salive, mais certains d’entre eux ne sont pas considérés comme très fiables.

En effet, la concentration de nombreuses hormones fluctue considérablement, l’échantillon ne représente donc qu’une image partielle figée dans le temps. En outre, la concentration de l’hormone dans la salive peut être différente de celle au site d’action. Dans ce cas aussi, le test de salive ne serait pas significatif.

Incitations financières

Le panel critique le fait que les hormones bio-identiques sont prescrites individuellement, ce qui pourrait suggérer aux consommateurs qu’il s’agirait d’un médicament «personnalisé», et dénonce également le manque de transparence sur les liens financiers dans ce domaine, par exemple entre les personnes qui prescrivent ou distribuent les hormones bio-identiques et les fabricants.

de Dr med. Martina Frei,

publié le 04.09.2020


Cela pourrait également vous intéresser:

Mincir, retrouver la forme et la santé? Suivez un programme et gagnez un bon

Commencer maintenant
geschenkkarte-gelb.jpg