Fermer

Vivre plus sainement?

Les antioxydants n’aident pas contre les courbatures

Pour éviter les douleurs musculaires, mieux vaut miser sur un bon entraînement que sur les vitamines et compagnie.

Smoothie aux myrtilles, extrait de pollen, cacao, poudre de fruits, vitamine C, extrait de thé vert – tous ces produits et bien plus encore contiennent des antioxydants qui sont censés aider à lutter contre les courbatures. Mais une analyse de 50 études vient de montrer que ces promesses se réduisent à bien peu de choses.

Ne manquez plus aucun sujet traité par iMpuls: abonnez-vous à notre newsletter.

Une dose supérieure aux recommandations

Dans chacune des 50 expériences, les chercheurs ont étudié l’effet d’un placébo et des antioxydants sur les douleurs musculaires et la durée des courbatures. Les sujets du test ont reçu alors des doses d’antioxydants en partie supérieures aux recommandations.

Un effet négligeable

Même si les antioxydants ont réduit les douleurs musculaires des sportifs amateurs généralement moyennement entraînés, l’effet est resté très faible. Que les courbatures viennent d’une séance de fitness aérobie ou de musculation – les antioxydants ont aussi eu peu d’effet dans les deux cas.

Pas d’affirmations sur les effets secondaires

Seules neuf des 50 études ont parlé des effets secondaires indésirables, un chiffre trop faible pour dresser un bilan parlant.

Malgré tout, il a été possible d’en tirer quelques enseignements: dans certaines études, l’effet le plus prononcé sur les douleurs musculaires au bout de 24 h et/ou de 48 h venait de la curcumine, de la N-acétylcystéine, de l’extrait de pourpier, du jus de griottes, d’un extrait de thé noir enrichi en théaflavine ainsi que des vitamines C et E.

Source: «Cochrane Database of Systematic Reviews»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 15.06.2018

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: