Fermer

Vivre plus sainement?

Pourquoi avons-nous la chair de poule?

A l’origine, la chair de poule servait à garder le corps au chaud. Aujourd’hui, on l’a souvent au cinéma - chez les femmes plus que chez les hommes.

<paragraph>La chair de poule aidait nos ancêtres à poils à ne pas se refroidir. Lorsque les poils se dressent, la couche d’air isolante qui entoure le corps s’agrandit. Mais ce n’est pas la seule fonction de la chair de poule. Lorsque l’émotion nous submerge, par exemple sous l’effet d’un morceau de musique ou d’un film, les petits muscles érecteurs des poils peuvent aussi se contracter. Les femmes sont alors davantage concernées que les hommes.</paragraph>

Une expérience avec des chansons

Dans une expérience, des psychologues ont tenté de provoquer la chair de poule à l’aide de morceaux de musique et de séquences de films. 20 participants à l’étude sur 50 ont alors eu «les poils». Au top des chansons chair de poule figuraient «Last Unicorn», «Purple Rain» et «Time of My Life», tout comme des séquences de «Titanic», «Gladiator» et «Moulin Rouge».

Pour mesurer exactement la chair de poule d’un point de vue scientifique, les chercheurs ont également développé une «GooseCam». Celle-ci est attachée sur le bras et suit à fleur de peau la façon dont fonctionnent les muscles érecteurs des poils. Chaque follicule pileux est en effet relié à un tel muscle minuscule dont l’extrémité est ancrée dans la couche inférieure de l’épiderme. Lorsque ce «musculus arrector pili» se contracte, deux choses se produisent: le poil se redresse et la peau se bosselle.

Comme des volatiles plumés

Comme la peau présente alors un aspect identique à celle d’un volatile plumé, ce phénomène porte chez nous le nom de chair de poule ou Hühnerhaut en Suisse, Gänsehaut en Allemagne et goosebumps en anglais, c’est-à-dire «bosses d’oie».

Normalement, ces petits muscles se contractent de façon involontaire, alors commandés par le système nerveux autonome. Mais certaines personnes peuvent avoir intentionnellement la chair de poule. On dit même que l’on peut s’y entraîner.

Un effet secondaire

La chair de poule est moins agréable lorsqu’elle est un effet secondaire indésirable de certains médicaments ou un symptôme concomitant, par exemple en cas d’infection virale du cerveau ou de tumeur cérébrale. Dans de rares cas, des crises d’épilepsie peuvent se manifester par de la chair de poule.

La chair de poule est moins agréable lorsqu’elle est un effet secondaire indésirable de certains médicaments ou un symptôme concomitant, par exemple en cas d’infection virale du cerveau ou de tumeur cérébrale. Dans de rares cas, des crises d’épilepsie peuvent se manifester par de la chair de poule.

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser: