L’influence des parfums sur notre bien-être

Hanns Hatt, professeur de physiologie cellulaire à l’Université de la Ruhr à Bochum (Allemagne), le sait bien: le gardénia a un effet similaire au Valium, l’orange chasse la fatigue et la lavande détend.

frau-entspannt-bei-schaumbad.jpg

Vous avez découvert récemment que l’odeur du jasmin est plus efficace pour soigner l’insomnie que le Valium.

Je dois apporter ici la précision suivante: nous avons découvert dans notre laboratoire une substance olfactive rappelant l’odeur de fleur de jasmin mais qui n’a rien à voir avec la plante en elle-même. Dans la nature, elle est présente dans les fleurs de gardénia, et son efficacité est effectivement comparable à celle d’un somnifère. Tout comme le linalol contenu dans la lavande, cette substance nous permet de nous endormir plus facilement.

Quelle est la meilleure façon d’utiliser ce parfum?

Il est possible par exemple de placer un gardénia dans la chambre à coucher, de remplir un coussin de fleurs séchées, ou encore de verser quelques gouttes d’huile essentielle sur les draps, dans le bain ou dans une émulsion.

Lavande, gardénia et mélisse: leurs parfums nous calment et nous détendent, même lorsque nous ne les sentons pas.

Contrairement aux arômes artificiels de café que nous humons dans de nombreux bars et cafés, il est possible d’utiliser des substances olfactives aux propriétés pharmacologiques, que notre odorat fonctionne ou non. Ces substances parviennent dans le sang par le biais de l’air respiré, de la peau ou de la nourriture et sont ensuite transportées vers le cerveau, où elles agissent par exemple sur notre sensation de fatigue.

À quoi faut-il faire attention lorsque l’on souhaite parfumer une pièce?

Le plus important: il ne faut pas utiliser les parfums en trop grande concentration, car autrement, ils peuvent provoquer des maux de tête ou des nausées. L’idéal est d’utiliser un pulvérisateur ou un humidificateur. Il vaut mieux éviter les lampes à parfum avec des bougies, car les huiles essentielles sont souvent trop chauffées, ce qui modifie leur structure.

hanns-hatt.jpg
Prof. dr. dr. dr. habil. Hanns Hatt

Hanns Hatt est professeur de physiologie cellulaire à l’Université de la Ruhr à Bochum.

Quels parfums chassent la fatigue et nous rendent plus attentifs?

L’odeur de citron et d’orange, mais aussi de menthe ou de bergamote nous aide à rester éveillés et à nous concentrer. Des études ont montré que les étudiants étaient plus attentifs lorsque les salles de classe étaient parfumées au citron ou au romarin. Toutefois, n’importe quel parfum peut stimuler la concentration: il suffit de nous conditionner en l’utilisant uniquement dans des situations particulières, par exemple lors d’examens.

Les pommes pourries que plaçait Friedrich von Schiller dans le tiroir de son bureau l’aidaient donc peut-être vraiment à trouver de l’inspiration. Utilisez-vous également de telles astuces dans certaines situations?

Oui, par exemple lorsqu’un travail important qui demande une grande concentration m’attend sur mon bureau, je vaporise le matin un peu de parfum d’agrumes sur mes manches et les renifle régulièrement dans la journée. J’utilise ce parfum uniquement à cette fin. D’ailleurs, le parfum devrait toujours être vaporisé sur les vêtements ou les cheveux et non pas directement sur la peau. Nous avons pu démontrer que certains capteurs olfactifs du nez se trouvent également dans les cellules de la peau. Malheureusement, nous en savons aujourd’hui trop peu sur leurs effets. 

Vous êtes confronté chaque jour à de nombreux parfums. Quels sont ceux qui parviennent encore à séduire votre nez?

J’aime les odeurs appétissantes de nourriture et de boisson. Ce que je préfère, ce sont les parfums frais de la cuisine toscane, comme l’origan, le basilic, ou encore les notes citronnées.

Publié le 29.05.2017,

de Ümit Yoker


Cela pourrait également vous intéresser: