Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Quand le grand amour s’effondre

Le fait d’être abandonné ou rejeté peut nous donner le sentiment que le sol se dérobe sous nos pieds. Le chagrin d’amour fait très mal. Se construire une nouvelle vie requiert du temps et un comportement attentionné envers soi-même.

Il était certes évident depuis un certain temps que tout n’était pas idéal dans leur relation. Les malentendus et les divergences d’opinion s’étaient accumulés au cours des mois précédents. Lisa était moins présente. Les conversations auparavant très enjouées avaient fait place à des dîners silencieux. Parfois, un ton sarcastique se glissait entre eux. Néanmoins, Thomas est resté perplexe quand la nouvelle est tombée: Lisa mettait fin sur le champ à leur relation qui durait depuis cinq ans.

Après l’échec de son mariage, Thomas était tombé follement amoureux de Lisa. Ils avaient tous les deux les mêmes centres d'intérêt culturels et allaient souvent faire des randonnées en montagne. Mais quand Lisa a perdu son emploi, les choses sont devenues plus difficiles. Toutefois, la jeune femme de 38 ans avait espéré sauver leur relation en discutant davantage ensemble. Et maintenant, cette rupture!

Après la séparation, l’infirmier n’allait vraiment pas bien. Il mangeait et dormait à peine, a perdu quelques kilos, buvait trop et ses pensées tournaient constamment autour de son ex-partenaire. Certains jours, il lui écrivait plusieurs messages, dont la plupart sont restés sans réponse. Une fois, il est même allé jusque chez elle et a essayé de l’espionner par la fenêtre. Pour se changer les idées, il s’est finalement plongé dans le travail et est allé faire du jogging presque tous les jours.

Comme une désintoxication ou une blessure physique

L’expérience de Thomas a sans doute déjà été vécue par la plupart d’entre nous. Une séparation ou un rejet de la part d’un être cher peut nous mettre dans des états auxquels nous ne sommes pas préparés. Même des gens célèbres ont vu leur réputation ruinée parce qu’ils s’étaient mis à harceler leur ancienne partenaire. Des études ont révélé qu’un chagrin d’amour insupportable déclenchait des processus biochimiques dans le cerveau similaires à ceux dus à une désintoxication ou une blessure physique et que, dans des cas extrêmes, des problèmes cardiaques pouvaient survenir.

Un mélange d’émotions toxique et inhabituel

Les émotions que fait naître ce que l’on appelle communément un «chagrin d’amour» sont diverses et variées, explique Guy Bodenmann, professeur de psychologie à l’université de Zurich et thérapeute de couples. «La plupart du temps, il s’agit de sentiments particulièrement douloureux tels que la rancune, l’amertume, la tristesse, le désespoir et la mortification. Cela rend les choses plus compliquées que, par exemple, lors d’un deuil après un décès».

Nous sommes beaucoup plus habitués à gérer des émotions telles que la peur, la tristesse et la colère, précise Guy Bodenmann. C’est pourquoi la séparation est une situation particulièrement difficile pour beaucoup de gens. De plus, le décès d’un être cher s’accompagne de rituels bien rodés, durant lesquels les personnes endeuillées reçoivent de l’affection et du soutien, tandis que la perte d’une personne encore vivante est généralement prise beaucoup moins au sérieux, voire ridiculisée.

Coaches spécialisés dans le chagrin d’amour

Mais la détresse est profonde. À l’ère des plateformes de rencontres, il est devenu plus facile de rechercher une nouvelle histoire d’amour et de renoncer à l’ancienne. Alors que les hommes mûrs trouvent, en général, rapidement une nouvelle petite amie, souvent plus jeune, les femmes de plus de 50 ans ont davantage de difficultés à se faire une place sur le marché des sites de rencontre. En Allemagne, il existe même des psychothérapeutes et des coaches spécialisés dans ce domaine. Et ils sont débordés. Le psychiatre allemand Günter H. Seidler, dans son étude sur le sujet, a trouvé sans problème de nombreux participants prêts à fournir des informations. Selon ce professeur, le terme «chagrin d’amour» est, en fait, un euphémisme: «Dans sa forme grave, il s’agit plutôt d’un trouble de stress post-traumatique».

(Voir suite ci-dessous...)

Tout sur l’amour

Vers le dossier

Les narcissiques souffrent davantage d’un chagrin d’amour que les autres

L’intensité de la souffrance lors d’un chagrin d’amour dépend aussi de la personnalité, explique Guy Bodenmann. «Les personnes qui ont des tendances narcissiques ont plus de mal car elles fondent, dans une large mesure, leur estime de soi sur celle que leur portent les autres. Si cette dernière s’effrite, c’est particulièrement douloureux pour elles.»

Les autres facteurs qui influencent l’ampleur de la souffrance sont la mesure dans laquelle la personne s’est investie dans la relation, l’intensité avec laquelle elle croyait en un avenir commun avec son/sa partenaire, les chances dont elle dispose de construire une nouvelle relation, le fait que la rupture a été ou non une surprise et le degré de loyauté du / de la partenaire, ajoute le chercheur. «Un simple message sur un téléphone portable n’est ni loyal ni digne».

Thomas, après avoir énormément souffert de la séparation d’avec Lisa, s’est remis progressivement après environ six mois. Dans le cadre d’un soutien psychologique, il a pu identifier de nombreux schémas défavorables qui s’étaient développés au cours de la relation. Il s’est confronté à ses propres faiblesses, mais aussi à celles de sa partenaire.

Thomas a également renoué de vieilles amitiés négligées et rejoint un club de randonnée. Au bout d’environ un an, il s’est senti de nouveau prêt à construire une nouvelle relation amoureuse et s’est davantage ouvert à de nouvelles opportunités. Cette fois-ci, avec une idée plus précise du type de femme qui pourrait lui convenir.

Comment surmonter un chagrin d’amour

  • Pleurer d’abord tout son soûl, de préférence en compagnie d’un être cher. Ne pas hésiter à se lamenter et à pester de rage.
  • Au cours de la crise la plus douloureuse, prendre soin de soi: manger de manière régulière et saine, faire de l’exercice, écouter de la musique, rencontrer des amis. Dans cette phase, se changer les idées est essentiel pour prendre intérieurement de la distance.
  • Écrire aide beaucoup de gens: passer en revue les événements des derniers mois et réfléchir, écrire ses sentiments pour soulager son cœur. Cela peut prendre la forme d’une lettre adressée à l’ex-partenaire, mais il est préférable de ne pas l’envoyer.
  • Après le premier moment de choc, il est important d’aller encore plus loin. Au lieu de s’apitoyer sur son sort, reconsidérer la relation d’une manière autocritique et réaliste. De nombreuses personnes abandonnées ont tendance à idéaliser ou à dévaloriser le partenaire perdu et le temps passé ensemble. Il convient maintenant de déterminer quelle est la part de responsabilité de chacun. Avec le temps, cela peut donner une idée plus précise de ce que l’on attend d’une relation avant de démarrer une nouvelle histoire d’amour.
  • À l’ère de Parship et Tinder, la tentation est grande de se lancer dans un nouveau flirt pour se débarrasser des sentiments désagréables. Mais cela recèle le risque que l’échec de l’ancienne relation ne soit pas entièrement surmonté. Cela peut alors devenir une sorte d’hypothèque pour la prochaine histoire d’amour et aucune leçon n’aura été tirée des erreurs commises.
  • Toutefois, il est tout aussi défavorable de rester mentalement figé dans le passé. Avec le temps, il faut apprendre à accepter la séparation et, dans le meilleur des cas, pardonner l’autre. On est alors de nouveau prêt à s’ouvrir à une nouvelle vie.
  • Quand une relation s’effondre, cela est souvent dû à la perte d’activités de loisirs communes, d’un cercle d’amis commun ou même du logement où l’on se sentait bien. Toutes ces pertes doivent être comblées progressivement et en toute conscience. Elles peuvent être l’occasion de s’ouvrir à la nouveauté.
  • Certains couples parviennent à renouer le contact, un certain temps après la séparation, et à entretenir une relation amicale. S’ils ont des enfants, cela est particulièrement important. Sinon, il convient de déterminer si ce contact est bon pour soi et à partir de quand, ou s’il vaut mieux garder ses distances.
  • Si la personne ne peut vraiment pas surmonter la situation, elle a tout intérêt à recourir à une aide professionnelle.

de Andrea Söldi,

publié le 18.11.2020

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser:

S’entraîner à la maison: de manière polyvalente, flexible et mobile

Commencer maintenant
migros-fitness-at-home.jpg