Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Les secrets de l’effervescence du printemps

Le soleil printanier brille, alors nous recommençons à sourire et à flirter. Quel rôle jouent ici les hormones et pourquoi, au printemps, les hommes flirtent peut-être un peu plus que les femmes.

Dès que les jours rallongent et que les températures augmentent, les gens commencent à se débarrasser de quelques couches de vêtements. Il est de nouveau enfin possible de sortir de chez soi sans être comprimé dans un lourd manteau d’hiver et une grosse écharpe. Et quel bonheur de sentir les premiers rayons de soleil sur sa peau! Le fait qu’au printemps nous vivions une sorte de renaissance sur le plan émotionnel, et même souvent érotique, est donc d’ordre psychologique – mais pas uniquement. La lumière plus intense stimule aussi les hormones.

La mélatonine régule le sommeil

Avec le soleil vif du printemps, nous sécrétons moins de mélatonine pendant la journée. Cette hormone régule le sommeil. Elle est produite dans l’obscurité par la glande pinéale (épiphyse), une structure de la taille d’un petit pois à l’arrière du mésencéphale. En général, la mélatonine atteint son niveau maximum entre une heure et trois heures du matin, puis celui-ci redescend au petit matin. Toutefois, les jours sombres d’hiver, il peut aussi être assez élevé pendant la journée, ce qui peut occasionner de la fatigue ou même des états dépressifs.

Davantage d’hormones du bonheur comme l’endorphine

Crocus, primevères et tulipes, gazouillis d’oiseaux et la chaleur du soleil sur la peau stimulent la sécrétion d’endorphines dans notre cerveau. Ces hormones endogènes (sécrétées par l’organisme) ont un effet similaire à celui des opioïdes, lesquels sont utilisés comme de puissants analgésiques et font aussi l’objet, comme chacun sait, d’un usage illégal pour leurs effets psychotropes euphorisants. Les endorphines endogènes peuvent également produire un effet similaire de moindre intensité. En outre, elles sont liées à la production d’hormones sexuelles.

(Poursuivez votre lecture après les encadrés…)

D'autres articles sur les sentiments

En savoir plus
freundinnen-im-hafen.jpg
La substance messagère oxytocine

La chimie opère quand on s’aime bien

Le sentiment d’amitié est magnifique – la sensation de lien libère la substance messagère qu’est l’oxytocine à la fois chez les chimpanzés et chez l’être humain.

Vers le dossier

Davantage de stimulants grâce à la sérotonine

La sérotonine, une autre hormone qui stimule notre humeur, est un neurotransmetteur qui assure la communication entre les neurones. Elle nous rend plus détendus, plus équilibrés, plus satisfaits et aussi plus actifs. La lumière vive stimule la libération de sérotonine. En hiver, on peut duper l’organisme en utilisant des lampes diffusant une lumière vive. Mais la lumière naturelle est plus efficace, de préférence combinée avec une activité physique au grand air. Cela permet de stimuler l’effervescence du printemps.

La production de testostérone attise le désir

Le simple fait que davantage de peau soit visible au printemps accentue le désir sexuel chez de nombreuses personnes. Chez les hommes, le phénomène est également lié au contexte hormonal: leur corps produit plus de testostérone au printemps et en été que durant les autres saisons. L’hormone sexuelle stimule le désir et la production de sperme, mais aussi la formation de globules rouges, ce qui augmente la capacité de performance sportive. Bien que les femmes produisent également une petite quantité de testostérone, leur libido est moins dépendante des saisons.

Concevoir des enfants en hiver

Même si le printemps stimule les sentiments érotiques, les femmes ne sont pas plus nombreuses que d’habitude à devenir enceintes pendant cette saison. De nos jours, les naissances se répartissent assez uniformément sur toute l’année, avec une légère augmentation de juillet à septembre. Aucune explication suffisante n’a encore été avancée. La plupart des animaux, en revanche, planifient l’arrivée de leur progéniture pour le printemps, afin d’augmenter leurs chances de survie. Les gros animaux s’accouplent en automne ou en hiver en raison de la longue période de gestation. Les petits animaux, comme les oiseaux, préfèrent s’accoupler au printemps.

de Andrea Söldi,

publié le 18.03.2021, ajusté le 19.03.2021

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser:

S’abonner à la newsletter et gagner un an de courses pour Fr. 3’000

S'abonner
geschenk-icon.jpg