Fermer

Vivre plus sainement?

Ces aliments rendent heureux

Certaines substances des aliments mettent de bonne humeur. Mais il convient de bien les associer.

C’est de notoriété publique, le chocolat rend heureux. Plus il est noir, mieux c’est. Le cacao est en effet source de bonne humeur grâce à sa forte teneur en tryptophane, un acide animé. Ce composant protéique assure la sécrétion de sérotonine dans le cerveau.

Cette hormone nous apporte une sensation de calme, de paix intérieure et de satisfaction. Dans le même temps, elle fait disparaître les sentiments négatifs comme la peur, l’agressivité et le chagrin.

Le cacao n’est pas le seul réconfortant

Le tryptophane n’est pas réservé au seul chocolat. Nous le retrouvons également dans les aliments riches en protéines tels que les flocons d’avoine, les petits pois, les graines de soja, les noix de cajou, les noix, le lait, les œufs, la viande et le poisson. Pouvons-nous donc nous en gaver pour être heureux? Les choses ne sont pas aussi simples.

En effet, le tryptophane est un cas délicat. Pour que cet acide aminé puisse se transformer en sérotonine, il doit d’abord passer la barrière hémato-encéphalique – un goulet d’étranglement où il est en concurrence avec d’autres composants protéiques et reste souvent sur le carreau, car il est lent. (Poursuivez votre lecture ci-dessous...)

Autres suggestions sources de satisfaction

Un heureux mariage

Part de tryptophane dans 100 g d’aliments

 (indications moyennes, des valeurs divergentes sont en partie disponibles)

  • Noix de cajou: 300-450 mg
  • Noisettes: 210 mg
  • Noix: 200 mg
  • Cacahouètes: 320 mg
  • Graines de courge: 560 mg
  • Cacao en poudre, non sucré: 290 mg
  • Flocons d’avoine: 180 mg
  • Son alimentaire: 250 mg
  • Amarante: 180 mg
  • Petits pois: 100 mg
  • Pois chiches: 160 mg
  • Haricots: 230 mg
  • Graines de soja: 450-590 mg
  • Œufs: env. 200 mg
  • Fromage: 300-400 mg
  • Poulet, bœuf, porc: 270-300 mg
  • Truite, saumon, maquereau, thon: 240-300 mg

Mais il y a une astuce: si l’on consomme des glucides en même temps que cet acide aminé euphorisant, le tryptophane a pratiquement le champ libre. Une grande partie de ses concurrents se fixent en effet dans le tissu musculaire avec la sécrétion musculaire et n’essaient pas de franchir la barrière hémato-encéphalique .

Ce qui nous rend heureux, c’est donc le chocolat sucré, les noix de cajou recouvertes d’une croûte miel-sucre, les petits pois avec des pommes de terre, la viande avec des pâtes ou un verre de lait avec du miel.

La satisfaction fatigue

Toutefois, cet acide aminé n’est pas seulement source de satisfaction, il induit aussi de la fatigue. Car la sécrétion de sérotonine s’accompagne d’une hausse du niveau de mélatonine. C’est la raison pour laquelle un verre de lait au miel nous apaise et constitue également une aide idéale à l’endormissement.

De même, la consommation de graisse peut améliorer notre humeur. Les acides gras oméga-3 font grimper le taux de sérotonine. On les rencontre particulièrement dans les poissons gras d’eau froide, comme le hareng, le maquereau ou le saumon.

Attention au café

Il existe aussi des freins. Le café, une carence en magnésium et en vitamines entravent l’absorption du tryptophane, qui fonctionne toujours mieux sur un estomac vide et pendant une performance d’endurance physique.

Il reste donc compliqué d’être de bonne humeur grâce à la nourriture. Une chose est malheureusement sûre: si nous voulons être heureux avec le chocolat tout en paressant, c’est rapidement le contraire qui se produit: nous sommes malheureux car des capitons indésirables viennent s’installer.

Sources:
vitalstoff-lexikon.de
reformkontor.de
aminosäure.org
fr.wikipedia.org

de Claudia Langenegger,

publié le 12.09.2018


Cela pourrait également vous intéresser: