Fermer

Vivre plus sainement?

Quand la santé passe par la formation

Quatre heures de formation pour le chef – et les employés sont moins absents pour des problèmes en lien avec le travail.

Dépressions, angoisses, alcoolisme et autres maladies psychiques débouchent fréquemment sur des absences des employés et coûtent cher aux employeurs. Une étude australienne montre que ces derniers pourraient au moins économiser une partie de ces coûts en formant leurs cadres.

En parler assez tôt

Dans le cadre de l’expérience menée, 25 commandants d’une grande unité de pompiers et sauveteurs ont appris, à l’occasion d’un cours d’une demi-journée, à parler avec les collaborateurs souffrant de problèmes psychiques. Chacun d’entre deux avait en moyenne 45 personnes sous ses ordres. Lors du cours, les chefs étaient notamment invités à aborder assez tôt le problème psychique d’un collaborateur et à pratiquer une communication bienveillante venant soutenir la personne concernée. 19 autres commandants et leurs collaborateurs étaient étudiés en comparaison. Ces responsables devaient attendre six mois avant de pouvoir suivre le cours.

Un intérêt financier également

Pour l’entreprise également, cette formation en a valu la peine: même si elle est revenue à 760 francs par chef, elle a réduit le nombre d’absences liées au poste de travail. Au final, l’employeur a économisé près de 7000 francs par responsable au cours des six premiers mois suivant la formation. Un chiffre impressionnant même si l’effet n’était pas très important puisque 1,56% seulement des collaborateurs étaient absents pour des raisons liées au poste de travail contre 1,28% après formation. Dans le groupe de référence en revanche, ce chiffre est passé de 0,95 à 1,23 au bout de six mois lorsque le responsable n’avait pas suivi de cours.

Source: «Lancet Psychiatry»

de Dr med. Martina Frei,

publié le 03.01.2018


Cela pourrait également vous intéresser: