Fermer

Vivre plus sainement?

Jardiner, c’est bon pour le moral

Une oasis de verdure aux effets très bénéfiques: travailler au jardin réduit le stress et détend. Mais il faut savoir faire preuve de patience.

La chancelière allemande Angela Merkel ne fait aucun mystère de sa grande passion: c’est en jardinant qu’elle peut souffler, au sein d’un quotidien politique chargé. Ce qui fait du bien à l’une des femmes les plus puissantes au monde mérite d’être examiné de plus près.

Un baume pour l’âme

En effet, jardiner va bien au-delà de se salir les mains dans la terre. Les personnes s’adonnant à ce loisir offrent une fête à tous leurs sens, c’est un baume pour l’âme.
Plusieurs facteurs positifs se conjuguent alors: le parfum des plantes ou de l’herbe qui vient d’être coupée, les sons de la nature, le sentiment de satisfaction lorsque tout pousse et fleurit, et le travail concentré avec les éléments naturels au grand air.

Presque de la méditation

Les mouvements lents souvent très similaires apportent une agréable distraction au sein d’un quotidien trépidant et s’approchent beaucoup de la méditation. Les personnes souhaitant s’épanouir dans le jardinage doivent donc apprendre à décompresser, en s’inspirant de la devise: jardiner, pour ne pas ruminer.

Attention au dos

S’il ne s’agit pas de plates-bandes surélevées, jardiner pendant des heures peut donner mal au dos. En respectant les règles suivantes, vous minimiserez le risque:

  • lorsque vous soulevez des charges et vous penchez, accroupissez-vous et gardez le dos le plus droit possible
  • portez les choses lourdes le plus près possible du corps ou transportez-les avec une brouette
  • utilisez des outils de travail ménageant le dos et disposant de manches réglables et longs. Pour les bêches et les pelles, misez sur les modèles ergonomiques qui réduisent la charge
  • posez de préférence un seul genou sur le sol. Cela limite la charge de compression. Utilisez le cas échéant un coussin pour appuyer votre genou.
  • de temps en temps, relevez-vous ou adoptez une autre position

Ce qui se passe dans l’organisme

L’effet positif du jardinage est même prouvé scientifiquement: le médecin autrichien Fritz Neurale, du centre gériatrique Wienerwald, a mesuré les processus alors en cours dans l’organisme. Ainsi, le métabolisme est stimulé et une fréquence cardiaque régulière se met en place.

Travailler avec des fleurs et des plantes aromatiques embellit également l’humeur. Cela vaut plus généralement aussi pour tout séjour dans la nature. Des psychologues environnementaux ont pu prouver que la couleur verte, prédominante dans les jardins et les paysages, avait un effet apaisant.

Le jardin nous maintient en forme

Toutefois, le jardinage n’est pas seulement profitable à l’humeur. Qu’il s’agisse de passer la tondeuse ou de désherber, que l’on manie le taille-haie ou le râteau à feuilles: toutes ces activités renforcent les muscles, favorisent les facultés motrices et la coordination et peuvent vraiment faire transpirer les jardiniers amateurs.

Produits assortis

de Manuela Specker


Cela pourrait également vous intéresser: