Fermer

Vivre plus sainement?

La plus belle montagne de la Forêt-Noire

Une petite randonnée pour s’aérer la tête. Au sommet, une vue magnifique, un délicieux gâteau et une petite sieste sur de chaudes roches granitiques attendent notre auteure Martina Frei.

belchen-wanderweg.jpg
belchen-wanderweg.jpg

Je le connais par tous les temps. Lorsque les nappes de brouillard s’élèvent, lorsque la pluie s’abat les jours de grisaille, dans le vent d’automne tempétueux et bien entendu sous le soleil. Je l’ai parcouru des tas de fois, avec des raquettes aux pieds ou dans une tenue d’été légère, avec des amis, avec mon chien ou toute seule, mais toujours depuis le versant sud.

Le Belchen – la plus belle montagne de la Forêt-Noire

Le chemin qui mène au sommet du Belchen n’est pas spectaculaire, mais c’est un beau chemin et il n’est pas long. Tout d’abord, il serpente au milieu de prairies et en lisière de forêt, puis à travers bois et à proximité d’un point de vue. Enfin, tout en haut sur le mamelon où aucun arbre ne pousse, on trouve les roches granitiques sur lesquelles on peut faire de sympathiques pique-niques ou de merveilleuses siestes, réchauffé par le soleil.

Faire de la journée un événement particulier

La randonnée

Arrivée en voiture soit par Bâle – autoroute direction Fribourg-en-Brisgau – sortie Müllheim – direction Badenweiler, continuer vers le Belchen jusqu’à l’auberge de montagne Haldenhorf. La montée à pied jusqu’au sommet s’effectue à partir d’ici. Environ 6 km et 500 mètres de dénivelé. Soit par l’A3 – passage de la frontière à Bad Säckingen – continuer en direction de Zell im Wiesental – Wembach – Böllen – à pied depuis la gare routière de Hau, Neuenweg. Environ 4,5 km et 600 mètres de dénivelé. Les deux variantes peuvent être couplées pour une balade plus longue. Les personnes qui souhaitent marcher encore plus peuvent commencer plus bas dans la vallée et prolonger le parcours presque à volonté, en passant par exemple par le lac idyllique du nom de Nonnenmattweiher. Ne pas oublier sa carte d’identité!

Lorsque je souhaite réfléchir à quelque chose, lorsque mes larmes coulent, lorsqu’il faut prendre des décisions ou pour faire de la journée un événement particulier, je lui rends une petite visite. C’est un lieu spécial. Lorsque j’ai envie de voir du monde, je vais déguster une soupe ou un bon morceau de gâteau au Belchenhaus. Là-bas, on ne peut pas ignorer que le Belchen est l’une des destinations les plus appréciées du sud de la Forêt-Noire – rien d’étonnant puisqu’il est considéré comme la plus belle (et la troisième plus haute) montagne de la région. Plus de 300 000 personnes graviraient chaque année cette montagne de 1414 mètres d’altitude, qui est classée réserve naturelle. Une télécabine transporte skieurs et randonneurs jusqu’ici. Mais tout cela ne se voit pas lorsque l’on monte par mauvais temps ou les jours ouvrables depuis le versant sud. Le Belchen devient alors «ma montagne».

de Martina Frei


Cela pourrait également vous intéresser: