Comment vous débarrasser de la fatigue printanière

Pourquoi le printemps fatigue-t-il beaucoup de gens? Et que peut-on faire contre cela? Aperçu d’un phénomène qui est tout sauf imaginaire.

La contradiction frappe uniquement au premier coup d’œil: alors que la nature sort de son sommeil hivernal et que les arbres et prairies bourgeonnent et fleurissent à nouveau, une fatigue pesante s’empare de certaines personnes.

Cet état connu sous le nom de fatigue printanière n’est pas une maladie, mais ce n’est pas non plus une illusion ou un phénomène purement psychosomatique: chez de nombreuses personnes, le manque de lumière durant la période hivernale ainsi que le changement hormonal laissent des traces dans l’organisme; nous sommes tous un élément du cycle de la nature.

Ce qui se passe dans l’organisme

Les sombres journées d’hiver ont tendance à nous faire mener une vie plus passive, et à l’image des animaux qui hibernent, l’organisme abaisse légèrement la température corporelle. Avec les jours qui rallongent et les températures qui remontent, la température corporelle augmente à nouveau elle aussi, métabolisme et système hormonal s’adaptent aux nouvelles conditions de luminosité. Les vaisseaux sanguins se dilatent, la tension artérielle diminue. Ces processus peuvent «pomper» temporairement de l’énergie aux personnes concernées.

Des estimations partent du principe qu’un adulte sur deux ressent les symptômes de la fatigue printanière. Si l’on peut exclure que la fatigue n’est pas due à un manque de fer ou de vitamine B12, une alimentation équilibrée, un sommeil suffisant ainsi que beaucoup d’air frais peuvent notamment aider. Les détails:

Alimentation

Ce qui est recommandé toute l’année déploie vraiment ses effets positifs au printemps: privilégier une alimentation légère, par exemple des fruits et légumes de saison, et boire beaucoup d’eau. Cela garantit des apports suffisants en vitamines, nutriments et sels minéraux.

Sommeil

Le changement hormonal se passe mieux chez les personnes qui ont des horaires de sommeil les plus réguliers possibles. Ce changement hormonal se traduit par le fait que l’organisme produit de nouveau davantage de sérotonine avec l’accroissement de la lumière du jour, tandis que la production de mélatonine diminue.

Activité physique

Pratiquer une activité physique au grand air fait du bien. Souvent, il faut simplement se faire un peu violence car la fatigue favorise l’envie de s’asseoir dans le canapé. Des sports d’endurance tels que le jogging ou le vélo stimulent la circulation et chassent la fatigue.

Il est recommandé de pratiquer une activité physique au moins 30 minutes par jour. Cette séance est facile à insérer dans le quotidien: pourquoi ne pas descendre à l’arrêt de bus précédent et terminer le trajet à pied? Douches écossaises ou gymnastique matinale sont également parfaites pour stimuler la circulation.

de Manuela Specker


Cela pourrait également vous intéresser: